www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : AVS-EVS-AESH 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 avril 2021

Mobilisation AESH 8 avril et compte-rendu de la RIS

Le SNUipp-FSU 92 a organisé une réunion d’information syndicale (RIS) le 30 mars. Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu ainsi que toutes les informations sur le rassemblement départemental le 8 avril, jour de mobilisation des AESH.

Ordre du jour de la réunion :
- PIAL
- Statut, salaire
-  Perspectives, grève des AESH le 8 avril
-  Questions diverses

Les AESH représentent aujourd’hui près de 110 000 agent-es dans l’Education nationale, soit un personnel sur dix. Ce sont très majoritairement des femmes à plus de 90%, âgées de 45 ans en moyenne. Alors que leur mission concourt au bon fonctionnement de l’école inclusive, l’institution les maintient les dans une précarité insupportable !

Les organisations syndicales dont la FSU se sont adressées au ministre au sujet de la situation des personnels AESH et particulièrement sur leur rémunération qui reste largement insuffisante au regard de leurs missions. La promesse d’une revalorisation salariale faite ne février 2020 n’est plus d’actualité. Pourtant, comme le signalaient les fédérations de l’éducation suite aux annonces du "Grenelle", ce métier exercé très majoritairement par des femmes, engage l’état à une revalorisation, dans le cadre de l’accord sur l’égalité professionnelle. La mise en œuvre de l’égalité homme-femme est ainsi à priorité variable pour le ministère de l’éducation. De même que l’affirmation de faire du handicap une priorité du quinquennat dont la conférence nationale sur le handicap, tenue il y a presque un an, avait ostensiblement oublié les principaux acteurs et actrices de l’accompagnement scolaire que sont les AESH. 

Le SNUipp-FSU revendique :

- Une revalorisation des salaires et la possibilité de contrat à temps complet

- L’abandon des PIAL et de la politique de mutualisation des moyens

- Des recrutement massifs pour permettre à tous les élèves ayant des notifications d’être accompagnés à hauteur des besoins

PIAL

Alors qu’ils et elles étaient auparavant majoritairement affecté-es sur un établissement auprès d’un élève, l’organisation par PIAL a ouvert d’autres perspectives : affectation sur plusieurs écoles et établissements, élargissement de la zone d’intervention à toutes les communes du PIAL, accompagnement de plusieurs élèves en mutualisant le plus possible, possibilité d’intervenir auprès d’élèves de la maternelle au lycée dans les PIAL inter degrés. L’institution demande aujourd’hui plus d’adaptabilité, plus de flexibilité, plus de mobilité au détriment le plus souvent du service rendu. Des pressions inacceptables s’exercent sur des personnels sous contrat, déjà confrontés à des conditions d’emplois extrêmement précaires, à temps incomplet et avec des rémunérations très faibles. De nouvelles affectations ou quotités de travail sont imposées par avenant au contrat, sans leur laisser le choix, voire parfois en les menaçant de licenciement s’ils et elles refusent. Cela se traduit par un épuisement moral et une perte de l’estime de soi, l’impression de mal faire son travail qui se manifestent aujourd’hui par une augmentation des demandes de démissions ou de ruptures conventionnelles. Ces agent-es ont aussi des inquiétudes légitimes sur les conditions dans lesquelles ils et elles exercent leur mission aujourd’hui. La spécificité de leur travail au contact direct et étroit avec les élèves qu’ils et elles accompagnent doit être reconnue par la mise à leur disposition d’équipements complémentaires de protection.

La FSU a demandé lors du CHSCT ministériel qu’une étude d’impact sur le fonctionnement des PIAL et ses conséquences sur les conditions de travail des AESH soit réalisée. Elle doit permettre de nourrir la réflexion en lien avec les remontées de terrain.

Aujourd’hui il est urgent que le ministère améliore les conditions d’emploi des AESH, en s’engageant sur la création d’un cadre d’emploi statutaire, une hausse du temps de travail et une amélioration des rémunérations.

Remontées du terrain, statut, salaires, droits

Lors de la réunion, les collègues présent·es nous ont fait part de l’isolement dans l’exercice de leur métier, du manque d’information de la part de leur employeur, de la déconsidération qu’ils ressentent dans l’exercice de leurs missions, du fait d’être souvent utilisés comme des pions qu’on déplace sans leur demander leur avis…

Les délégués du SNUipp-FSU 92 invitent chacun·e a ne pas hésiter à nous envoyer ses questions précises. Si nous n’avons pas de réponses immédiates, nous les chercherons auprès de notre secteur national. Il ne faut pas non plus hésiter à demander une audience à votre supérieur hiérarchique, l’IEN, à laquelle nous vous accompagnerons, afin de faire part des difficultés que vous rencontrez et de votre souffrance.

Le SNUipp-FSU 92 publie un guide à destination des AESH concernant les droits. Il est accessible ici

Constitution d’une commission pour préparer une audience devant la DASEN

Afin de demander une audience à la DASEN, nous allons nous réunir à une dizaine maximum. Nous pourrons ainsi lister les revendications au niveau départemental.

Merci de nous répondre par mail si vous voulez y participer, ce sera sur le temps de travail, rémunéré, et de droit. Nous vous enverrons la date très vite.

Adhérer au SNUipp-FSU 92

Le SNUipp-FSU 92 a du poids face à l’administration car il est fort de ses syndiqués. Vous pouvez adhérer en cliquant ici. Pour rappel : l’adhésion au SNUipp-FSU 92 a un coût de 45 € par année scolaire pour les AESH (somme réelle payées après réduction d’impôts : 15,30 €).

Grève 8 avril : reportée à mai ou juin, compte-tenu de la situation sanitaire

Contre la précarité, contre les PIAL, pour un véritable statut (de la Fonction Publique), des contrats à temps complet, une revalorisation salariale, des recrutements massifs, un rassemblement intersyndical est prévu devant la DSDEN du 92.

Rassemblement devant la DSDEN (préfecture de Nanterre) : 10h30

Lire l’appel ci-dessous.

PDF - 168.7 ko
appel-départemental-intersyndical+FCPE92-mobilisation-AESH-8avril

 

10 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.