www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : ASH 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er février 2009

Audience carte scolaire RASED

80 postes liés à la lutte contre la difficulté scolaire supprimés à la rentrée 2009 dans notre département

Le SNUipp 92 avait demandé une audience à l’I.A. depuis la rentrée de janvier sur les décisions de carte scolaire, en particulier sur les 80 postes de RASED dits « sédentarisés » dans le 92 à la prochaine rentrée (annonce en décembre au CTPA). Nous avons enfin été reçus le mardi 27 janvier !

Après les fortes mobilisations des enseignants et des parents, le discours ministériel a certes évolué d’un « iota » vis-à-vis du traitement de la difficulté scolaire et des annonces sur l’évolution des RASED. Mais du discours aux actes, la réalité du budget 2009 est tenace : il y aura bel et bien 80 postes liés à la lutte contre la difficulté scolaire supprimés à la rentrée 2009 dans notre département !

Concernant les postes RASED :
-  40 seront des suppressions de postes vacants
-  40 postes RASED seront « sédentarisés ». L’IA déclare vouloir que tous les RASED existant soient constitués d’un poste de psychologue, d’un maître G et de 1,5 à 2 postes E et ainsi mettre fin à la « surimplantation » (sic) des postes G dans le département. Il propose d’implanter, notamment dans les écoles difficiles, un poste E ou G « sédentarisé » qui interviendrait uniquement sur l’école ou sur le groupe.

Quelles écoles seraient concernées ?

Dans les écoles dont les effectifs en baisse justifieraient, aux yeux de l’administration, une fermeture de classe, cette fermeture pourrait être remplacée par la perte d’un poste surnuméraire. Dans ce cas, un poste spécialisé serait sédentarisé dans l’école ou le groupe scolaire en contrepartie de cette perte. Ainsi, progressivement, les postes surnuméraires deviendraient des postes spécialisés...

Quel fonctionnement des postes « sédentarisés » ?

Dans l’état de réflexion actuelle, l’IA s’engage à ce que ces enseignants E ou G « sédentarisés » continuent à travailler avec les autres membres du RASED dans le cadre du projet de réseau selon la circulaire de 2002. Leur zone d’intervention se limiterait à une école ou un groupe scolaire mais ils resteraient, selon ses dires, dans l’équipe du réseau (participation notamment aux synthèses). Le SNUipp92 a demandé qu’en tout état de cause ces postes fassent l’objet d’un cadrage départemental pour réaffirmer la spécificité de l’aide spécialisée et du fonctionnement tripartite des RASED. Dans ce dispositif, le rôle de pilote du RASED de l’IEN est confirmé et même accentué.

Nous avons également rappelé notre désaccord total avec la politique gouvernementale qui réduit largement les moyens spécialisés en direction des élèves les plus en difficulté. Nous avons également souligné la nécessité de continuer à implanter plus de maîtres que de classe pour permettre aux équipes de travailler autrement dans le souci de faire réussir tous les enfants.

Réduire les moyens des RASED, réduire les moyens des écoles en Education Prioritaire se traduira sur le terrain par une dilution de l’aide (alors que c’est ce que nos gouvernants lui reproche !). L’enseignant spécialisé sédentarisé remplacera de fait un enseignant surnuméraire et ne rendra pas les mêmes services à l’école puisqu’il continuera d’exercer ses fonctions dans le cadre du RASED même si son secteur sera désormais réduit. Le risque est grand, à terme, de voir les enseignants se retourner vers le maître spécialisé pour tout type de difficulté, même celle ne relevant pas de l’aide spécialisée puisqu’il n’y aura plus les dispositifs pédagogiques mis en place grâce au poste surnuméraire.

L’Education prioritaire est, depuis de nombreuses années, totalement délaissée : demain elle le sera encore un peu plus. Les moyens dédiés à la difficulté scolaire étant désormais utilisés comme une variable d’ajustement ; en cas de crise ce sont les premiers touchés ! L’idée de donner plus aux zones qui en ont le plus besoin est définitivement enterrée. Un comble, alors qu’on nous parle de réduire le nombre des élèves en difficulté par trois dans les cinq ans à venir !

Calendrier annoncé par l’IA :
-  Semaine du 26 au 30 janvier : réunion des IEN par l’IA de préparation de la carte scolaire. Quels postes seront supprimés ? Quels postes seront sédentarisés ?
-  Semaine du 2 au 6 mars : envoi des documents préparatoires au groupe de travail de carte scolaire aux représentants des personnels
-  Semaine du 9 au 13 mars : groupe de travail carte scolaire
-  Semaine du 16 au 20 mars : CTP carte scolaire

Les délais et échéances sont donc très courts !

Dans ce contexte, le SNUipp 92 :
- appelle les personnels à interpeller rapidement leurs IEN de circonscription pour connaître les propositions qu’ils font et de nous faire remonter ces informations pour exercer notre travail paritaire
- organise une réunion le mercredi 4 mars à Nanterre de tous les collègues de RASED pour les informer des propositions de l’IA et décider ensemble des actions à venir.

Cette date étant susceptible d’évoluer selon les documents fournis par l’administration, nous vous demandons de vous inscrire par téléphone ou mail en nous laissant vos coordonnées. Cela nous permettra de vous informer d’un changement s’il doit avoir lieu.

Enfin, pour que nous puissions intervenir efficacement en groupe de travail sur toutes les situations des écoles, n’oubliez pas de nous fournir tous les éléments susceptibles de nous aider dont l’enquête carte scolaire, et vos revendications.

Au-delà de ces opérations techniques mais ayant des conséquences importantes sur l’aide aux élèves en difficulté, la situation des personnels spécialisés, le fonctionnement et les projets de certaines écoles, il est indispensable de continuer le combat pour remettre en cause ces 3000 suppressions de postes RASED ! Il est également nécessaire d’obtenir une vraie réflexion et de vraies mesures pour lutter contre la difficulté scolaire partout et pour tous les élèves en ayant besoin !

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.