www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 janvier 2009

Mouvement 2009

Compte-rendu du groupe de travail du 20 janvier

Cette année, la circulaire du mouvement et le mouvement lui-même vont connaître de profondes modifications. Notre circulaire départementale s’inscrit dans le cadre général fixé par la circulaire mobilité du ministère.

Première nouveauté, la note et donc la « valeur professionnelle » de l’enseignant ne seront plus pris en compte (l’élément P disparaît du barème). Nous avons rappelé à l’administration que le SNUipp était pour l’abandon de la note dans tous les barèmes pour notamment éviter les disparités suivant les circonscriptions. L’Inspecteur d’Académie justifie ce choix en précisant que la finalité du mouvement doit répondre au besoin du terrain et non au déroulement de carrière des collègues. Ce qui peut se traduire par un choix des personnes qu’il faut à l’endroit où l’administration en a besoin.

Le mouvement continuera de s’effectuer en deux phases :
• une première phase informatisée où les nominations se feront à titre définitif, mais aussi des nominations à titre provisoire sur des postes spécialisés restés vacants et attribués à des personnels non spécialisés. Les autorisations d’exercer telles qu’elles existaient jusqu’à maintenant sont donc supprimées. Il sera possible de postuler sur postes spécialisées options A, B , C, D, E et F comme précédemment. Autre nouveauté de taille : les collègues ainsi nommés perdront leur poste à titre définitif. Nous sommes intervenus pour dénoncer cette perte de poste qui risque de dissuader certains collègues. Perdre son poste ne permet plus à un collègue souhaitant découvrir l’enseignement spécialisé de revenir sur celui-ci dans le cas où cela ne lui convient pas. Il n’est donc pas sûr du tout que l’administration encourage ainsi des collègues à s’engager dans les options souffrant d’un manque de candidatures… Afin d’atténuer cette perte, l’Inspecteur d’Académie accorde une priorité de maintien de 3 ans sur le poste spécialisé choisi afin de permettre aux collègues de pouvoir effectuer leur éventuelle formation CAPA-SH (l’engagement à postuler sur un départ en stage CAPA-SH est reconduite). De plus, les collègues renonçant finalement à l’enseignement spécialisé pourront bénéficier d’une priorité de carte scolaire pour retrouver un poste ordinaire.
Nous sommes aussi intervenus sur le nombre de vœux. Cette année il sera limité à trente. L’an dernier il était possible d’en faire 50. Pourquoi ? Réponse : c’est comme ça, le seveur SIAM est paramétré pour 30 voeux…. Nous avons donc fait ramener le nombre de vœux géographiques à 6 pour maintenir le même pourcentage que les années passées.
• une deuxième phase, non informatisée, où les collègues seront affectés à titre provisoire sur les postes restés vacants. Suite à notre demande le groupe de travail (et non plus la CAPD, cf. ci-dessous) mouvement provisoire a été avancé au 30 juin pour permettre à nos collègues de prendre contact avec les écoles avant les vacances.

Les collègues souhaitant exercer sur des postes d’enseignant référent, conseiller pédagogique et directeur d’établissements spécialisés pour un premier poste dans ces fonctions seront convoqués devant une commission départementale qui donnera un avis sur leur aptitude à exercer la fonction à l’image de la liste d’aptitude à la direction d’école. Ils seront ensuite nommés en fonction de leurs barèmes.

Autre grande nouveauté de taille ! Les opérations du mouvement se feront sous le seul contrôle de l’administration. Le 18 mai, les collègues seront informés de leur nomination en même temps que la délégation du personnel. La CAPD se réunira le 26 mai, soit une semaine après. Que les collègues soient informés de leur nomination sans qu’ils puissent en vérifier les éléments et les conditions d’attribution constitue une farce ! Le travail, reconnu et efficace, des délégués du personnel du SNUipp est totalement nié par l’administration : le paritarisme meurt à petit feu. Chaque année, ceux-ci, par leur travail de vérification et de contrôle, transmettaient en amont de la CAPD des remarques et des problèmes à l’administration qui pouvait ainsi anticiper de grosses erreurs pouvant avoir des conséquences importantes sur l’ensemble du mouvement. Cette remise en cause du rôle, de l’action des délégués du personnel est un comble alors que les enseignants ont réaffirmé, lors des élections professionnelles, leur attachement au paritarisme et à leur défense par les représentants syndicaux ! Malgré tout, pendant cette semaine, les délégués du personnel SNUipp mettront tout en œuvre pour donner à la profession les moyens de vérifier leur affectation et leur barème en toute transparence et dans le respect de l’équité.

 

26 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.