www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 août 2008

L’école mise à mal

Communiqué de presse du Snuipp à l’annonce des suppressions de postes pour la rentrée 2009

Un nombre sans précédent de fermetures de postes est annoncé par le Ministre de l’Education Nationale pour le budget 2009. La diminution du nombre d’enseignants concernerait essentiellement l’école et le collège. Cette annonce est d’autant plus scandaleuse que les prévisions d’effectifs annoncent une hausse de 91 000 élèves entre 2005 et 2015* dans les écoles maternelles et élémentaires. Ce n’est pas le saupoudrage des stages de remise à niveau pendant les vacances ou les deux heures de soutien qui permettront de travailler à une meilleure réussite des élèves.

Depuis un an, le Ministre annonce l’ouverture de discussions sur la revalorisation des enseignants : à l’heure actuelle aucune discussion n’est engagée. La promesse de reverser aux enseignants 50% des économies réalisées constitue une véritable supercherie puisque l’essentiel des 320 000 enseignants des écoles n’en bénéficierait pas. Le rapport Pochard ne formulait aucune proposition pour les enseignants des écoles et les quelques mesures égrainées dans la presse confirment que leur situation est totalement négligée et que les écarts, à même niveau de recrutement et de grille indiciaire, se creusent.

Le SNUipp rappelle qu’il exige sur l’ensemble de ces questions l’ouverture de véritables négociations. Il considère qu’une réaction forte et durable des personnels est indispensable. Il propose d’engager un plan d’action associant personnels, parents et associations dès la rentrée.

Paris, le 09 juillet 2008

* : Revue « Education et formation » avril 2007

 

32 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.