www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
25 juin 2008

108 heures : audience du SNUipp

Le SNUipp a été reçu par l’Inspecteur d’Académie la mardi 24 juin. La demande d’audience faite auprès de l’Inspecteur d’Académie le mardi 24 juin fait suite au groupe de travail sur la suppression des samedis matins et la répartition des 108h dues par les enseignants.
Le SNUipp, comme lors du GT, dit son opposition à cette nouvelle réforme pour « résoudre la difficulté scolaire » et réitère auprès de l’Inspecteur d’Académie sa demande de voir, sur le temps des 60h dédié à l’aide personnalisée aux élèves en difficultés, un temps d’organisation qui soit suffisant pour mettre en place le dispositif. Le SNUipp insiste sur le fait que les équipes ne pourront pas faire l’économie de discussions autour de la difficulté scolaire et de sa prise en charge dans ce cadre nouveau et qu’il est inconcevable que 6h suffisent à cela.
L’inspecteur d’Académie réaffirme qu’il faut faire simple : tous les élèves ne sont pas concernés, seul ceux en grandes difficultés le sont ; les organisations très compliquées ne sont pas forcément utiles. Il propose que le temps de 18h pour les animations pédagogiques puisse être aussi l’occasion de réflexion sur la difficulté scolaire et la mise en place du dispositif.
Nous intervenons en précisant que les animations pédagogiques ont une toute autre vocation. Devant notre insistance, l’Inspecteur d’Académique accepte finalement qu’une fourchette de 6h à 10h soit dégagée. Il précise que pour la première année, cette souplesse est envisageable mais ne le sera pas par la suite.
Nous le questionnons sur la possibilité d’ouverture des écoles les samedis matins pour les rencontres avec les parents, les temps de concertation. Il indique que les équipes pourront solliciter l’ouverture auprès des mairies et que les maires par le biais de l’AMF ont donné un accord de principe.
Concernant les collègues à temps partiel, leur obligation face aux 108h est au prorata de leur quotité de travail.
Concernant les maîtres formateurs, ils ne sont pas prévus dans le dispositif d’aide personnalisée mais pourront y participer en heures supplémentaires. Nous lui faisons remarquer la perte pour eux (et les PE2 !) concernant le suivi sur le terrain des stagiaires en voyant leur temps consacré à cette mission passer de 9h à 6h.
Concernant les membres des réseaux d’aide, la circulaire ministérielle n’étant pas encore parue, l’Inspecteur d’Académie n’a aucune indication à nous donner ! Un comble pour ces personnels qui sont au contact quotidien avec la difficulté scolaire alors que ces 60 heures sont censées la résoudre.
Concernant les directeurs d’école, il accorde une certaine souplesse quant à leur participation au soutien auprès des élèves.
Enfin, nous le questionnons sur le fait qu’il ait donné des consignes particulières sur la mise en place d’un conseil d’école extraordinaire à la rentrée prochaine. Il répond par la négative mais précise que les équipes devront informer les familles à la rentrée.

 

12 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.