www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
16 juin 2008

Organisation des 108 heures : Groupe de travail départemental

Hallucinant !

Un Groupe de Travail a été réuni par l’IA ce lundi 16 juin avec à l’ordre du jour la mise en place des 108 heures dégagées par la suppression du samedi matin à la prochaine rentrée.

Le SNUIPP y a participé avec le souci de rappeler nos revendications pour transformer l’école et de se faire le porte- parole des exigences mais aussi des inquiétudes de la profession.

D’emblée, l’IA a annoncé la couleur : après une concertation avec les Maires du département, et un Conseil d’IEN qui doit se tenir cette semaine, il compte préciser dans une circulaire les grandes lignes de la mise en œuvre « de l’aide personnalisée pour les élèves rencontrant des difficultés dans les apprentissages » (en clair pour la mise en place des 60h).

Une décision a été arrêtée au plan des 4 départements de l’Académie : ce sera 10% pour l’organisation et 90% pour le soutien aux élèves. 10% c’est-à-dire 6h… Oui vous avez bien lu : 6 heures pour organiser, réguler, évaluer ces actions de soutien ! Inutile de préciser qu’une fois de plus, le SNUIPP a rappelé les exigences de temps que réclament les équipes pour mieux travailler.

L’IA a poursuivi en précisant :

- que l’année 2008/2009 devait être considérée comme expérimentale, qu’il fallait donc mettre en place quelque chose de compatible avec ce qui existe,
- que les samedis ne pourraient être consacrés qu’aux rencontres avec les familles, aux animations pédagogiques (le calendrier pouvant se négocier avec les Mairies et l’IEN),
- que pour la première année de mise en place le mercredi matin ne soit pas utilisé pour le soutien (sauf accord général). A plus long terme rien n’interdit de mener une réflexion globale sur le temps scolaire sur l’ensemble du département,
- sur la répartition du temps (1/2h quotidienne, 1h deux fois par semaine, ou 2 h une fois par semaine, horaires différés...) il appartient aux équipes de décider, de faire des projets qu’il appartiendra aux IEN de valider. Chaque école décide de son fonctionnement, enfin...

Sur l’ensemble de ces points, nous avons essayé de faire comprendre à l’administration les difficultés des équipes (présentes et à venir)… sans parler des répercussions que les incertitudes actuelles du calendrier scolaire de l’année à venir engendrent pour les collègues mais aussi les parents d’élèves.

Enfin le SNUIPP a interrogé l’IA sur les modalités d’application du dispositif pour certaines catégories de personnels :
- les directeurs : nous avons fait remarqué que certains (½ décharge ou décharge totale) perdaient du temps de décharge pour l’école ; pour autant l’IA veut s’en tenir à la lettre de la circulaire.
- les PE option E et G des RASED : l’IA rappelle que l’expertise de ces collègues doit être utilisée pour cerner les difficultés scolaires ; toutefois ces collègues ont les mêmes obligations de service que les autres, ils participent donc également au soutien ;
- les collègues chargés du remplacement : il n’y a pas de difficulté selon l’IA. Il faudra comptabiliser les heures, quant aux écoles…. A elles de trouver des solutions quand le remplaçant a déjà fait ses heures… ou quand il n’y a pas de remplaçant …
- pour les MF ou les collègues à temps partiel, il convient de se référer à la circulaire.

Comme on le voit, une fois de plus, les préoccupations des collègues, leurs demandes ne sont pas prises en compte. Par souci « d’affichage », l’important semble être de pouvoir montrer à l’opinion que des actions sont en cours pour dépasser les difficultés scolaires. Tant pis si la mise en œuvre, les contenus ne sont pas à la hauteur des enjeux !

Pour notre part, nous continuons à dire que ce dispositif n’est, pas plus que les stages de remise à niveau, une bonne réponse à un vrai problème. Nous ne l’avalisons pas. Et malgré ce que d’aucuns veulent faire croire, nous ne nous satisfaisons pas non plus du statut quo.

Nous voulons lutter efficacement contre la difficulté scolaire et assurer la réussite de tous, nous avons des propositions, des revendications. Nous continuerons à agir pour les faire aboutir parce que nous croyons que l’Ecole Publique a un rôle important à jouer pour aller vers une société plus juste, plus démocratique.

Rappel : Renvoyez-nous l’enquête afin d’avoir le plus d’éléments concrets possibles.

 

17 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.