www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 juin 2008

Texte commun SNUipp92- SIEN 92

Nous avons rencontré des IEN membres du SIEN92 (syndicat des IEN) afin de discuter des différentes réformes à venir. Les échanges ont montré une convergence d’analyse sur le contexte et l’avenir de l’Ecole Primaire et de ses personnels.

Le jeudi 17 avril, le SIEN-UNSA 92 et le SNUIPP-FSU 92 se sont rencontrés.

Les échanges ont montré une convergence d’analyse sur le contexte et l’avenir de l’Ecole Primaire et de ses personnels.

Professeurs des Ecoles et Inspecteurs de l’Education Nationale sont inquiets sur les perspectives d’avenir de l’Ecole Primaire telles qu’elles sont tracées par les orientations gouvernementales actuelles.

L’annonce de la suppression du samedi matin pour les élèves et l’instauration d’un « temps de soutien » pour les élèves en difficulté a été avant tout une annonce médiatique en direction de l’opinion. Elle ne répond en rien aux besoins réels des enfants, aux exigences des équipes pédagogiques qui souhaitent temps de concertation et moyens pour travailler autrement avec les élèves, notamment ceux qui rencontrent des difficultés. Quant aux modalités de mise en œuvre de cette mesure, elles sont laissées pour l’instant à l’initiative des IA et des IEN sans plus de précisions.

L’organisation de « stages de remise à niveau » pendant les vacances de printemps a été précipitée sans cadre réel.

Ces deux mesures participent surtout d’une volonté d’affichage que d’un souci réel de l’intérêt des élèves, elles ne prennent en compte ni les réflexions pourtant nombreuses sur le temps de l’enfant, ni les données issues de la recherche pédagogique sur les mécanismes d’appropriation des savoirs et les démarches à mettre en œuvre pour assurer cette appropriation.

Quant aux nouveaux programmes de l’Ecole primaire, ils marquent une régression importante dénoncée par nombre de spécialistes, de professionnels de l’Education et de Chercheurs. Ils sont en rupture avec l’évolution des contenus d’enseignement ces dernières années et portent le risque d’accroître encore les échecs scolaires, notamment des enfants les plus défavorisés.

Le SIEN/UNSA 92 et le SNUIPP/FSU 92 rappellent leur attachement indéfectible à l’Ecole Publique.

C’est au travers de cet attachement qu’ils veulent analyser la situation réelle du premier Degré. Les difficultés et échecs scolaires que subissent trop de jeunes doivent encore et toujours être combattus. Mais pour être efficaces, les orientations à mettre en œuvre doivent tenir compte du chemin parcouru ces dernières décennies marquées par des avancées certaines (l’augmentation du nombre de jeunes accédant au Bac et à l’enseignement supérieur marque notamment un indéniable progrès) et avoir l’ambition de faire réussir tous les élèves.

Ils appellent leurs adhérents et leurs collègues :
- à rester vigilants devant les attaques que subit le Service Public d’Education,
- à alerter l’opinion publique des conséquences qu’elles engendrent pour les élèves
- à agir dans l’unité pour faire aboutir l’exigence de faire réussir tous les élèves qui passe notamment par les moyens nécessaires (en postes, en recrutement, en formation, en moyens pour la réflexion et la recherche pédagogique).

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.