www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Direction et fonctionnement d’école 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 novembre 2019

Consultation ministérielle des directions d’école : nous voulons des mesures concrètes !

Avant l’envoi d’un questionnaire en ligne à tous les directeurs d’école, le ministre a souhaité organiser des réunions de dialogue et de réflexion dans toutes les circonscriptions. Pour le SNUipp-FSU, le temps n’est plus à tergiverser. Les préoccupations actuelles des directeurs et directrices sont connues tout comme celles des adjoints et adjointes.

Le vif émoi suscité par le suicide de Christine Renon, les mobilisations de la profession et les interpellations du SNUipp-FSU ont obligé le ministre de l’Éducation nationale à bousculer son agenda social pour ouvrir des discussions sur les conditions de travail des directrices et directeurs d’école.

Le ministère a décidé de lancer un questionnaire à destination des 45 000 directrices et directeurs (à lire ci-dessous).

PDF - 306.8 ko
Le_metier_de_directrice_et_de_directeur_d_ecole_d_aujourd_hui

Le SNUipp-FSU sera vigilant sur le contenu réel de ce questionnaire et sur l’utilisation qui en sera faite. Si la souffrance des directrices et directeurs est manifeste et spécifique, celle des autres membres de la communauté éducative est aussi à prendre en compte. Dans ce contexte, le SNUipp-FSU continuera de porter des revendications ambitieuses qui concernent l’ensemble de la profession et ne se contentera pas de mesurettes. Depuis de nombreuses années, nous avons alerté le ministère sur la dégradation des conditions de travail des directrices et directeurs qui a conduit à une perte de sens du métier avec un impact sur le fonctionnement de l’école comme sur la santé des personnels. La question des évolutions et du fonctionnement de l’école concerne aussi l’ensemble de la profession, c’est pourquoi le SNUipp-FSU a demandé que ce questionnaire soit adressé à tou-tes les enseignant-es du 1er degré. Le ministère s’y est refusé pour le moment.

JM Blanquer a également demandé, dans une lettre aux Recteurs et Inspecteurs d’Académie, l’organisation de rencontres entre les IEN et les directeur.trices d’école, entre le 12 et le 26 novembre.

Mais la profession a besoin de mesures urgentes, qui ont été remises aux ministre le 14 octobre.

D’autres mesures sont indispensables pour augmenter les temps de décharges des directeurs et directrices, pour mettre en place, dans toutes les écoles, des personnels pérennes sur des missions d’aide à la direction et au fonctionnement de l’école et pour augmenter les rémunérations.

Le SNUipp-FSU a de nouveau adressé une lettre au ministre.

PDF - 177.6 ko
08_11_2019_courrier_men_direction_et_fonctionnement_d_ecole

Dans notre département, la DASEN a demandé que des réunions de deux heures soient organisées dans les circonscriptions, sur la base du volontariat. Le cadre de ces réunions réservées aux directeurs et menées par le supérieur hiérarchique, ne permet pas une expression de tous les enseignants. Le SNUipp-FSU 92 demande à la DASEN de permettre des réunions préalables à ces rencontres, sur le temps de travail, en dehors de toute présence hiérarchique, afin de pouvoir s’exprimer en toute confiance.

Lors de la réunion d’information syndicale des directeurs du 17 octobre, des propositions d’actions ont déjà été déclinées (voir ici).

 

21 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.