www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 décembre 2018

Evaluations : positionnements et consigne syndicale

Évaluations nationales CP/CE1, évaluations départementales grande section, CM2, prescriptions, injonctions...A l’heure de l’évaluationite aiguë, on ne sait plus où donner de la tête, et on ne sait plus comment faire pour se recentrer sur nos pratiques, nos élèves et notre pédagogie. Analyses et positionnements du SNUipp-FSU92.

Les évaluations nationales CP et CE1 :

Imposées par le gouvernement sans aucune concertation avec la profession et trop tardivement pour permettre aux équipes de s’en emparer collectivement, ces évaluations ont fait beaucoup parler d’elles, aussi bien en salle des maîtres que dans les réunions d’informations syndicales,que dans les médias. Pour des raisons pédagogiques et éthiques que nous avons largement développées, le SNUipp-FSU a lancé en début d’année une consigne syndicale nationale de non-remontée des travaux des élèves, et de réappropriation des évaluations par les enseignants.

Vous pourrez retrouver tous les liens vers les articles publiés depuis le début de l’année sur ces évaluations nationales :

- Évaluer, une question de métier (art. du 2 septembre)

- Courrier du SNUipp-FSU au ministre et réponse. (art. du 18 septembre)

- Analyse pédagogique (art.du 13 septembre)

-  Consigne syndicale du SNUipp-FSU.

Que s’est-il passé dans le département ?

Dans toutes les réunions syndicales, cette question a fait l’objet de nombreux débats, avec des constats largement partagés :

- Les items ne sont, pour beaucoup, pas adaptés aux élèves.

- Ces évaluations mettent les élèves les plus fragiles en difficulté.

- Elles ne sont pas un outil pertinent pour la pratiques des enseignants et n’apportent pas d’éclairages supplémentaires par rapport à des évaluations diagnostiques habituelles.

- La passation est très longue et laborieuse.

- Le fait de ne pas corriger dépossède les enseignants de leur pratique.

- Les remontées sont très longues, le logiciel n’est pas au point, les outils fournis ensuite ne sont pas utiles.

- Ces évaluations semblent servir à évaluer et comparer les enseignants plutôt que lutter contre l’échec scolaire.

De plus, le ministre annonce des résultats avant même que les dates de remontées ne soient passées.

Devant ces constats :

- des équipes ont décidé de ne pas faire remonter les travaux des élèves et, soit n’ont pas fait passer les évaluations, soit ont fait passer uniquement des items choisis > situation disparate dans le département, avec des communes très mobilisées sur cette question, et d’autres peu.

- des équipes ont fait passer, et ont renoncé à rentrer les travaux des élèves quand il a fallu se confronter aux problèmes techniques et aux saisies chronophages.

>>> Quelques IEN sont venus dans les écoles pour rappeler le caractère obligatoire de ces évaluations, mais ni les IEN ni la DASEN n’ont menacé les enseignants de sanction.

Que faire maintenant ?

En CP, de nouvelles évaluations arrivent pour le mois de février. Nous invitons toutes les équipes à décider collectivement de ne pas les faire remonter et de les utiliser comme elles le souhaitent pour se réapproprier la liberté pédagogique.

Vous trouverez ici la proposition de motion de conseil des maîtres à destination des IEN. Tenez-nous informés si vous rentrez dans cette action, pour que nous puissions accompagner toutes les équipes dans le suivi de cette consigne syndicale.

Ces évaluations constituant une atteinte aux programmes de maternelle, nous invitons les collègues de maternelle à envoyer à leur IEN une motion également (cliquez ici).

Qu’en est-il des autres types d’évaluations ?

Il a été demandé aux équipes de certaines circonscriptions de faire passer des évaluations en grande section et en CM2. Il nous a été confirmé en CAPD que ces évaluations départementales constituent une proposition pédagogique et n’ont pas de caractère obligatoire. Nous invitons les enseignants à se réapproprier leur métier en choisissant leurs outils pédagogiques.

En cas de pression, contactez-nous.

 

37 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.