www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er décembre 2017

Audience ZIL : compte-rendu

Jeudi 30 novembre, une délégation SNUipp-FSU 92 a été reçue en audience par la DASEN au sujet des difficultés rencontrées par les ZIL dans l’exercice de leur travail.

La DASEN a débuté l’entretien par le fait qu’elle avait été fortement interpellée par les éléments que nous lui présentions, et qu’une clarification était nécessaire à tout point de vue. Depuis notre demande d’audience, elle a d’ailleurs envoyé une circulaire (n° 2017-21) dans toutes les inspections de circonscription à destination des ZIL : elle reprend notamment les types de remplacements et les ISSR. Les ZIL présents à l’audience ont indiqué ne pas avoir encore reçu cette circulaire.

Nous avons présenté les différents éléments qui étaient ressortis de la RIS du 10 octobre, et les ZIL ont présenté ce qu’ils vivent sur le terrain :

- La prise en charge de classes à la suite de démissions d’enseignants contractuels, des classes désorganisées et des conditions très difficiles

- Des doubles commandes parfois très longues (3 semaines) avec l’enseignant contractuel qui arrive sur la classe, ce qui interroge sur les missions du ZIL : est-il un formateur ?

- Le fait de devoir assurer un « suivi psychologique » d’enseignants contractuels en souffrance

- L’absence d’information sur le remplacement : le nom du collègue, la durée, les ISSR

- La culpabilisation lorsque le ZIL refuse un poste n’ouvrant pas droit aux ISSR

- Le retard de paiement des ISSR et l’absence de visibilité qui empêche toute vérification

- Parfois, des fonctions totalement en dehors de la fiche de poste : remplacer une ATSEM, un AVS, faire des photocopies, plastifier…

- Le fait d’être souvent déconsidérés : par les équipes, par les parents…

- La difficulté de répondre aux parents sur la suite du remplacement

- L’impossibilité de construire les apprentissages lorsqu’on ne connait pas du tout la durée du remplacement

- La solitude de la fonction

- Les difficultés liées aux rythmes différents à l’intérieur d’une même circonscription

- L’inquiétude sur le devenir de la fonction

La DASEN exprime son étonnement et sa désapprobation au sujet l’accueil des ZIL dans les écoles et des tâches qui leur sont confiées. Mais la réponse de l’administration est que les conditions d’accueil des nouveaux dans les écoles est une problématique depuis plusieurs années et que nous sommes tous soutien de l’organisation scolaire quel que soit le lieu dans lequel on exerce. La DASEN rappelle également que la communication avec les familles au sujet des remplacements revient aux directeurs.

Le SNUipp-FSU insiste sur le fait que les collègues sont partout en souffrance, que les conditions d’exercice de nombreuses équipes sont très difficiles, que le fait de devoir répondre aux parents alors même qu’on n’est pas en mesure de le faire est souvent très violent. Nous rappelons que les conditions de travail se sont beaucoup dégradées et que les ZIL, qui sont extérieurs aux écoles, sont en première ligne et ressentent cette dégradation de façon exacerbée. Le SNUipp-FSU dénonce cette souffrance à chaque Commission Paritaire.

En ce qui concerne les rythmes différents sur une même circonscription, le SNUipp-FSU rappelle la circulaire nationale : toute semaine en horaires dépassés ouvre droit à récupération, alors qu’une semaine en sous-horaire ne conduit à aucun rattrapage.

La délégation du SNUipp-FSU 92 présente ses demandes :

- ISSR : un état récapitulatif des remplacements doit pouvoir être joint à la fiche de paye (pour vérification), cela est fait dans au moins un autre département, via une application informatique nationale. La DASEN indique qu’un contact sera pris avec ce département afin d’en étudier la faisabilité et que, si c’est possible, ce sera fait.

- Postes n’ouvrant pas droit aux ISSR : nous informons la DASEN que nous avons dit aux collègues ZIL qu’ils pouvaient refuser ce type de remplacement, sauf ordre de mission.

- Remplacement de directeurs (réunions…) : le nécessaire doit être fait administrativement afin que les ISSR soient versées.

- Un temps de réunion doit être prévu en début d’année pour l’ensemble des ZIL par toutes les circonscriptions.

- Des réunions spécifiques, sur les 108 h, permettront aux ZIL de sortir de leur isolement et de mutualiser leurs pratiques, ainsi que des formations spécifiques inscrites au Plan de formation.

- Une harmonisation des pratiques des circonscriptions dans la manière de prévenir les ZIL de leur remplacement : les collègues n’ont pas à répondre au téléphone en dehors des horaires scolaires, nous demandons un écrit (mail) pour tout remplacement, ne serait-ce que pour une raison de sécurité. L’administration va mettre en place un modèle à destination des circonscriptions.

La DASEN assure que le maximum sera fait pour répondre à ces demandes.

En conclusion, la DASEN nous assure avoir bien compris les sujets de préoccupation, qu’elle a d’ailleurs cherché à clarifier dans sa circulaire et est prête à engager une réflexion approfondie sur la question.

Le SNUipp-FSU 92 continue à accompagner les ZIL et à porter leurs problématiques auprès de l’administration. N’hésitez pas à contacter la section.

Pour lire le compte rendu de la RIS ZIL du 11 octobre, cliquez ici

 

11 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.