www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
5 juillet 2017

EXEAT : l’intersyndicale enfin reçue au rectorat ce mercredi 5 juillet pour représenter les collègues

Le rassemblement de ce mercredi 5 juin à l’appel des organisations syndicales SNUipp-FSU, SUD-education, CGT educaction, FO, SE-UNSA a réuni une trentaine de collègues venant exprimer leur colère et leur désarroi face au peu d’exeat accordés dans le département. L’intersyndicale a enfin pu être reçue par le directeur de cabinet du recteur. Compte-rendu

L’ensemble de la délégation du personnel est intervenue auprès du directeur de cabinet du recteur pour faire remonter la souffrance exprimée par les collègues "enfermés" dans le département et pour demander une hausse significative des exeat.

> Nous avons exprimé la très vive souffrance dont nous font part les enseignants concernés et l’inquiétude que nous avons par rapport à ces collègues se trouvant souvent dans des situations familiales et personnelles dramatiques. L’administration doit prendre conscience de la responsabilité qu’elle a par rapport à la santé mentale et physique des enseignants et ne peut pas nous répondre uniquement sur les besoins du service ou sur les efforts faits par le rectorat pour améliorer le recrutement des enseignants à moyen et long terme. La situation est urgente et demande des solutions urgentes.

> Plus généralement, il n’est pas entendable pour les collègues n’étant pas en situation de rapprochement de conjoint ou ne relevant pas d’une priorité de n’avoir aucun espoir de sortir un jour du département parce que celui-ci est déficitaire.

> Nous avons donné à l’administration les nombreux témoignages que les collègues nous ont envoyés.

> La mobilité est l’affaire de tous ! Ce n’est pas aux enseignants du département dont les conditions de travail ne cessent de se dégrader de payer le déficit en personnel. Le métier doit être rendu plus attractif avec une nette augmentation des salaires, une amélioration des conditions de travail, une réelle formation initiale et continue. Les solutions à long terme aux droits empêchés : mobilité, disponibilité, temps partiels...ne pourront être trouvées que dans ce cadre-là.

Le directeur de cabinet va faire remonter nos revendications au recteur qui nous donnera son arbitrage dans les jours qui viennent.

Nous continuerons à nous mobiliser au côté des collègues pour le droit à la mobilité.

 

17 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.