www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 mars 2017

Rythmes scolaires : témoignage du jour 23/03 : Jour J !

Ce sont les enseignants qui le disent ! Lisez les témoignages et livrez le vôtre en remplissant l’enquête rythmes scolaires. Les témoignages seront relayés au DASEN lors de l’audience de ce jour à 17h. Rendez-vous devant la direction académique à 14 h !

23/03 : Jour J

"Toutes les salles de classe sont occupées. Nous n’avons plus de temps pour afficher, organiser l’espace classe, corriger au calme. Les espaces voués aux activités d’apprentissage et périscolaires ne sont plus clairement identifiés. La plupart des activités relèvent plus de l’occupationnel que de l’éducatif (garderie dans la cour, laisser les enfants "danser" sur une musique forte dans la salle de classe, sans objectif....) Souvent, le matériel scolaire disparaît ou est dégradé. Beaucoup de conflits entre enfants débordent sur le temps de classe, le personnel manque de qualification et a du mal à faire respecter les règles, malgré un règlement établi en commun. Cela a impacté les relations avec les familles, les enseignantes doivent s’adapter en permanence pour maintenir une bonne communication, y consacrent beaucoup de temps. Une heure consacrée aux apprentissages l’après-midi les jours de NAP, c’est insuffisant pour mener les apprentissages dans de bonnes conditions. Les élèves sont fatigués, les collègues expriment aussi une grande fatigue, et doivent s’adapter constamment. Les projets NAP se confondent, voire prennent l’ascendance sur les projets menés par l’école, avec un interventionnisme très fort de la mairie."

22/03 : J-1

"Je serai en grève le jeudi 23 mars pour dire que j’en ai marre de cette réforme !"

21/03 : J-2

"On a vraiment l’impression d’enchaîner la semaine, de courir après le temps, de mener des activités en pointillés, sans parler de la qualité des nap.. C’est absolument honteux d’entendre un élu dire que si les rythmes passent à 3h sur un aprem les animateurs pourront proposer des activités "pédagogiques" intéressantes, que la consultation avec les parents est au centre. . Dixit notre dernier conseil d’école. Et notre avis alors ???? Les enfants sont épuisés par tous ces déplacements, et franchement on l’a un peu mauvaise que les anims mettent en place des activités qu’on fait en classe, avec notre matériel (lecture d’albums de classe....qu’on garde dans un coin de la classe). Pour ce qui est de notre fatigue elle est conséquente et la pause du mercredi était primordiale pour réajuster notre travail...."

20/03 : J-3

"Avant la réforme j’étais très fatiguée le mardi soir et le vendredi soir. Depuis la réforme je suis très fatiguée à partir du mardi soir jusqu’au vendredi soir ! (Tous les soirs je dois travailler tard pour préparer la journée du lendemain puisqu’il n’y a plus de pause le mercredi.) Les semaines où il y a une animation pédagogique le mercredi après-midi sont réellement infernales. La réforme était sensée donner une matinée d’apprentissage de plus aux élèves par semaine. Dans notre école cela n’a pas eu lieu puisque depuis la réforme les après-midi sont trop courtes pour permettre à deux classes de se rendre au gymnase. (Le gymnase est loin de l’école et la mairie met en place des rotations de car pour y accéder.) Du coup toutes les classes ont sport le matin, cela nous prend plus de deux heures en comptant le temps de transport. Donc aucun effet bénéfique de la réforme sur les temps d’apprentissage des élèves."

19/03 : J-4

"Difficultés pour trouver des temps de travail en équipe. Rythme de travail plus soutenu car pas de pause en milieu de semaine. Non respect des horaires officiels à 15h car c’est à l’enseignant de gérer les enfants que personne ne vient chercher ( avant ils allaient à l’étude ) maintenant les Tap ne les prennent pas en charge si pas inscrits. Souvent l’enseignant règle des conflits ou des pbs dans la cour car les animateurs n’interviennent que pour leur groupe ( dans le meilleur des cas)."

Pour témoigner à votre tour, remplissez l’enquête carte scolaire en cliquant ici.

18/03 : J-5

"Chronophage (mercredi matin : Un accueil supplémentaire par semaine + cartable à faire = 30 minutes de perdues avec les élèves par semaine) et fatiguant (pas de coupure dans la semaine : avant j’avançais mon travail à l’école le mercredi sans pression. Maintenant, je suis moins productive car rapidement fatiguée. Impossible de faire réunions et animations pédagogiques le mercredi matin. Beaucoup de complications avec les NAP (appel, "service" rendu aux parents : ces derniers veulent choisir "à la carte" alors que ce n’est pas possible). Le mercredi, les centres de loisirs se plaignent de ne plus pouvoir faire de sortie à la journée. Etc…."

17/03 : J-6

"On a un boulot fatiguant physiquement et moralement. On a vraiment besoin du mercredi pour récupérer. Depuis qu’on ne l’a plus, c’est l’horreur."

Pour témoigner à votre tour, remplissez l’enquête carte scolaire en cliquant ici.

16/03 : J-7

"Il est toujours très difficile de se voir entre collègues, de rencontrer les parents. Les élèves sont très fatigués toute la journée du jeudi. Le lundi est une journée où toutes les règles sont à remettre en place. L’organisation de la préparation à la semaine d’école est plus compliquée. Presque tout doit être prêt dès le lundi matin, le mercredi n’étant pas libéré entièrement. Finalement, j’ai l’impression de rester plus longtemps à l’école : le mercredi et le vendredi après midi. Les semaines où il y a des animations pédagogiques le mercredi après-midi sont épuisantes, sans pause pour souffler."

Pour témoigner à votre tour, remplissez l’enquête carte scolaire en cliquant ici.

15/03 : J-8

"Réforme qui a complètement déstabilisé mon travail et ma vie personnelle. Je n’arrive plus à sortir la tête de l’eau !"

Pour témoigner à votre tour, remplissez l’enquête carte scolaire en cliquant ici.

14/03 : J-9

"Entre la préparation de la classe, la coopérative de l’école, les réunions et les animations pédagogiques, le rythme est très soutenu. On nous en demande toujours plus sur un temps qui donne l’impression de se réduire. On exige toujours plus de nous sans avoir ni le salaire correspondant ni la reconnaissance de notre employeur."

13/03 : J-10

"Les élèves sont fatigués, cette fatigue s’accumule et trois semaines avant les vacances, ils sont à bout et n’arrivent plus à suivre le rythme. Je suis fatiguée également, la pause du mercredi après-midi n’est pas suffisante, j’ai cette sensation de courir partout en permanence. J’envisage de changer de métier à terme car nos conditions de travail se sont fortement dégradées depuis cette réforme."

12/03 : J-11

"Fatigue des enseignants et des enfants. Moins de temps pour les recherches personnelles. Moins de temps pour préparer la classe. Plus de fatigue. Des semaines qui se sont devenues trop longues. Fatigue, manque de concentration des élèves, manque de repères." 11/03 : J-12

"On bosse tout le temps. Jamais une minute pour souffler. Quand on a deux heures de transport par jour, c’est horrible. En plus, il faut faire les études le soir parce qu’on a un trop petit salaire et qu’on ne peut pas vivre bien à Paris. C’est vraiment décourageant."

Pour témoigner à votre tour, remplissez l’enquête carte scolaire en cliquant ici.

10/03 : J-13

"Fatigue, irritabilité, démotivation, difficultés à récupérer (mercredi après-midi, weekend), pas de progrès des élèves, baisse de niveau et de concentration due à la fatigue, manque de repères dans la semaine (alternance de 3 journées pleines et de 2 matinées aléatoires selon le niveau), dépenses supplémentaires (déplacements, garde d’enfants le mercredi matin)…"

Pour témoigner à votre tour, remplissez l’enquête carte scolaire en cliquant ici.

09/03 : J-14

La suppression du temps de décompression du mercredi est très négative sur les enfants et sur moi-même , plus personne n’a le temps de souffler, et la fin de la semaine est difficile à gérer. Les apprentissages se concentrent sur 2 ou 3 jours car ensuite l’attention n’est plus là, ce qui rend extrêmement difficile l’application du programme.

En tant qu’enseignante, je passe les 5 jours à travailler et n’ai plus aucun temps personnel. D’autre part les TAP nous ont paradoxalement privés d’activités "agréables" avec les enfants : plus de rencontres sportives, moins de sorties culturelles.

Pour témoigner à votre tour, remplissez l’enquête carte scolaire en cliquant ici.

08/03 : J-15

"De la fatigue chez les enseignants et les élèves. Une démotivation générale, moins d implication et une envie de reconversion".

Temps d’apprentissages fortement diminués, les animations pédagogiques empiètent sur le temps de travail (on aurait pu garder le mercredi pour les animations/formations), élèves fatigués dès le mercredi matin, le mercredi manque pour ajuster la préparation des cours, absence de lien école/mairie dans les apprentissages..."

Pour témoigner à votre tour, remplissez l’enquête carte scolaire en cliquant ici.

07/03 : J-16

"Quand on voit comment les animateurs sont recrutés, comment ils parlent aux gamins, quelles activités ils mettent en place...ça fait mal au cœur...Et la mairie ose appeler ça un parcours culturel. Nous, on est obligé de travailler avec des gens qui sont maltraitants et parlent comme des chartiers. La cité est rentrée dans l’école ! Et comme les parents ne savent pas trop quand est l’après-midi des TAP, ils pensent que l’école et les TAP, c’est pareil. C’est vraiment la honte !"

06/03 : J-17

"Les élèves et les collègues sont crevés. Je n’ai jamais compris à quoi servait cette réforme qui a tout désorganisé. J’en ai vraiment marre."

05/03 : J-18

"J’ai l’impression de bosser tout le temps, et de le faire mal. Quand on doit prendre un rendez-vous avec les parents, on est obligé d’attendre 3h à l’école parce qu’ils ne peuvent pas être là à 15h45, c’est normal. Et puis on ne se voit plus en équipe.

Et quand on a une animation pédagogique le mercredi après-midi, c’est l’horreur ! Je suis écœurée par cette réforme et j’aime moins mon boulot depuis qu’elle est mise en place."

04/03 : J-19

"Les politiques qui ont mis en place cette réforme ne se rendent pas compte que nous, les enseignants, on a du travail à la maison pour préparer nos classes, corriger nos copies…et qu’on a aussi toutes les réunions en équipe, les animations pédagogiques, les rendez-vous avec les parents…

Ils nous ont rajouté le mercredi comme si ils croyaient que le mercredi était un jour où on ne travaillait pas ! Alors qu’on a toujours travaillé le mercredi ! Mais différemment, sans notre classe. Du coup, ce travail là, on essaie de le caser ailleurs…Mais c’est horrible pour nous. Epuisant. Et on le fait moins bien. Parce qu’on n’a pas le temps. Et qu’on n’en peut plus.

Pour moi, cette réforme est un déni de ce qu’est le travail de professeur des écoles. Et ça, c’est très grave..."

Pour témoigner en remplissant l’enquête rythmes scolaires, cliquez ici

.

 

37 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.