www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 novembre 2016

Compte rendu de l’audience avec le Recteur du 9 novembre 2016

Cette audience a eu lieu à l’initiative des 4 sections SNUipp-FSU de l’académie de Versailles au sujet de la situation déficitaire en enseignants de notre académie et de ses incidences pour les personnels et les écoles et de la mise en oeuvre de l’allègement des tâches administratives pour les directrices et directeurs d’école

L’ordre du jour était le suivant :

-  situation déficitaire en enseignants de notre académie et de ses incidences pour les personnels et les écoles :

o Bilan de rentrée

o Perspectives pour l’année en termes de personnels

o Réponses à nos diverses demandes : concours supplémentaire, recours aux listes complémentaires des autres académies

o Attractivité de l’académie (logements, perspectives de mobilité, conditions de travail...)

-  mise en oeuvre de l’allègement des tâches administratives pour les directrices et directeurs d’école.

Attractivité de l’académie et concours

- En ce qui concerne notre demande de concours supplémentaire pour l’académie : le recteur nous informe du refus du Ministère pour ne pas risquer de vider le concours supplémentaire de Créteil qui permet tout juste de pourvoir les places au concours.

- En ce qui concerne notre demande de recours aux listes complémentaires d’autres académies : le Ministère avance une impossibilité juridique, le concours étant académique.

- Pour le concours 2017 : 6031 inscrits, soit environ 70 de plus que l’an dernier. L’objectif du Recteur est de proposer entre 1900 et 2000 places au concours mais il souhaite s’assurer qu’elles puissent être pourvues.

Le rectorat travaille sur le concours 2017 avec deux pistes :

1- Améliorer le taux de présence des inscrits et le rendement des 2nd et 3ème concours.

En effet, les chiffres du concours 2016 sont préoccupants :

- concours externe : 41 % des inscrits présents, taux de réussite 74 %

- 2nd concours interne : 28 % de présents, taux de réussite 50 %

- 3ème concours : 31 % de présents, taux de réussite 50 %

2- Améliorer la préparation au concours pour les candidats non inscrits en Master MEEF (1 sur 2). L’objectif est de s’occuper davantage de ceux qui ne sont pas dans le parcours classique. 15 % des candidats travaillent actuellement dans l’éducation nationale, dont 6 à 7 % sont contractuels enseignants. C’est avec eux que le Rectorat va travailler en priorité en essayant de mettre en place un travail avec l’ESPE pour aider ces candidats à préparer le concours.

- Pour la phase de préprofessionnalisation : il y a cette année davantage d’EAP (étudiants apprentis professeurs) que prévus, tous les candidats validés par le jury ont été pris. Bilan 2015/2016 : seuls 2/3 des étudiants en L3 ont poursuivi en Master MEEF. Cette année, le rectorat a fait le choix de sélectionner plus d’étudiants en M1, moins de L3.

- Cette année voit la mise en place d’un M1 en alternance dans l’académie. Ils sont une centaine : 31 dans le 78, 20 dans le 92, 27 dans le 91 et 28 dans le 95.

Ils doivent 1/3 temps de service à l’EN lors duquel ils auront de la pratique accompagnée, puis un stage filé en responsabilité pour remplacer le titulaire (en formation continue). Ils auront également deux périodes de stage massé : en décembre et en février/mars. Ils bénéficieront d’une préparation au concours dispensée par les DSDEN sur ce temps de service.

Le Recteur présente le projet académique : construction d’un modèle d’accompagnement d’entrée dans le métier : pour les étudiants en Master MEEF, en Parcours adaptés, et les 1ères années de titulaires.

- Contractuels enseignants : autorisation de recrutement pour l’académie de 400 pour l’année scolaire.

Actuellement : 260 ETP recrutés : 64 personnes dans le 78, 62 dans le 91, 106 dans le 92 et 83 dans le 95.

L’objectif du Recteur est de les amener vers le concours par des contrats sécurisants et de la formation.

Changement de département / enseignement à l’étranger

- Permutations / Ineat-Exeat : Suite aux multiples interventions du SNUipp-FSU l’année dernière, le Recteur semble avoir compris que le message de l’académie ne peut pas être une académie fermée et sans espoir. Il ne donne donc pas de consignes particulières aux DASEN pour les permutations et accepte donc qu’il y ait une perte d’enseignants à l’issue des opérations, dans le même ordre d’idée que l’an dernier (environ 120 enseignants).

Pour permettre une petite marge de manœuvre pour les Ineat Exeat, le Recteur souhaite limiter le nombre de détachements vers l’étranger en mettant en particulier des critères d’ancienneté dans le département. Un travail est en cours entre le Rectorat, le Ministère et l’AEFE.

Ce sont les 1ers départs qui devraient être limités, pas les renouvellements. Des critères seront arrêtés et portés à la connaissance des enseignants.

Nombre de collègues actuellement à l’étranger : 178 dans le 78, 120 dans le 91, 210 dans le 92 et 100 dans le 95. Le rappel est fait qu’un avis favorable de l’établissement ne donne pas nécessairement une autorisation de détachement.

Allègement des tâches administratives des directeurs d’écoles

Le SNUipp-FSU a fait remarquer le peu d’avancées sur le sujet, et que le Rectorat répond par des solutions informatiques de rapidité là où les collègues ont besoin d’une réduction du nombre de tâches. Or, le nombre de tâches augmente sans cesse, le LSUN étant le dernier exemple en date.

Tout au long de l’entretien, le SNUipp-FSU a rappelé la situation de souffrance des personnels de l’académie, qui paient les conséquences de ce manque d’attractivité et qui voient leurs conditions de travail se détériorer constamment. C’est une alerte que nous avons adressée au Recteur et aux DASEN.

 

22 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.