www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 octobre 2016

Arrêt des APC, les activités invisibles des enseignants : « Quand les élèves sont partis une autre journée commence »

Le métier d’enseignant est en pleine mutation, il est demandé de plus en plus de choses aux enseignants en dehors de l’acte d’enseigner. De multiples tâches relèvent du travail enseignant et demeurent cependant invisibles. Les enseignants en prenant la décision d’arrêter les APC souhaitent voir leur temps de travail reconnu et redéfini.

Voici une liste non exhaustive de ce travail invisible :

- la préparation des cours (progressions, programmations, fiches, cahier journal)

- la recherche documentaire et la conception de support pédagogiques

- l’appropriation des réformes sans formation (programmes...)

- la lecture des documents administratifs (circulaires, rapports, projets...)

- la préparation du matériel et de la classe (découpages, photocopies, mise en place des ateliers ….)

- la préparation et l’accompagnement des sorties

- l’élaboration de projet de classe ou d’école

- la recherche pour mise en place de projet (bibliothèque, canopé, site internet...)

- les classes découvertes, les séjours avec nuitées, les séjours sans nuitée avec temps de repas compris, l’USEP

- les corrections

- les carnets de suivi des apprentissages, l’évaluation formative et positive, les bilans

- la gestion du site de l’école, du matériel informatique

- la coopérative scolaire

- les commandes de fournitures

- le lien avec les collègues quand on partage de la classe (temps partiel, lien avec PES …)

- liaison inter-cycles

- le lien avec le RASED

- les équipes éducatives, les équipes de suivi, PAI, PEDT

- les rencontres avec les parents

- l’accueil des élèves et des parents le matin et les après-midis notamment à l’école maternelle

- la restitution des élèves aux familles

- le lien avec les AVS, les ATSEM,…

- préparation et participation aux manifestations organisées à l’école (carnavals, fêtes d’école…)

- réunions avec les services municipaux et les partenaires locaux (maison de quartier, MJC, associations diverses ...) : (concertations, sécurité, citoyenneté, avec les équipe d’ATSEM, le médico-scolaire, le périscolaire, …)

La suppression sèche des 36 h d’APC est donc très légitime, le ministère reconnaissant lui-même, par le biais d’une enquête de la DEPP de 2013, que le travail invisible est largement supérieur aux 2 heures prévues par les obligations réglementaires de service (ORS). Le SNUipp-FSU s’est adressé à la ministre pour l’informer du lancement de notre consigne syndicale et demander l’ouverture de discussions sur nos ORS.

Autorisons-nous à revendiquer de pouvoir travailler dans de bonnes conditions ! Engageons-nous collectivement dans l’action !

Pour lire le courrier à la ministre, cliquez ici

Pour lire l’adresse au DASEN et la proposition de courrier aux parents, cliquez ici

Pour s’engager dans l’action, cliquez ici

 

9 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.