www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CAPD - CTSD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 juin 2016

Groupe de travail dispositifs REP + ASH : compte-rendu

A notre demande, la DSDEN a organisé un groupe de travail sur la mise en place de l’allègement de service en REP+, le dispositif de scolarisation des moins de trois ans et du poste Plus de maîtres que de classes en éducation prioritaire et l’attractivité des départs en formation CAPA-SH.

Sur chacun des sujets, l’administration nous a présenté un bilan du fonctionnement de l’année et les perspectives pour l’année prochaine :

- REP+

Les enseignants REP+ bénéficient de 54h annuelles « d’allègement de service devant élèves » : 18h de formation + 36h de concertation. 10 brigades REP+ sont affectés sur les écoles, pour permettre cet allègement de service. Les deux REP+ du département (Nanterre et Gennevilliers) ont choisi des organisations différentes. Globalement, ces temps ont permis aux enseignants de développer le travail en équipe et de mettre en place des projets intéressants, notamment en lien avec le collège. Les délégués du SNUipp92 ont fait remonter un certain nombre de problèmes d’organisation, notamment liés à la nouveauté de la mise en place. Nous avons demandé que les enseignants puissent exprimer leurs demandes et leurs besoins, avant la fin de l’année, pour anticiper sur l’organisation de l’année prochaine. Nous avons soulevé le problème de reconnaissance des enseignants brigades, qui ont l’impression de permettre à la machine de tourner mais ne font pas partie intégrante du dispositif. La DSDEN continue de réfléchir à des organisations permettant à chaque enseignant de s’y retrouver.

- Les postes « Plus de maîtres que de classes »

Ce dispositif est très positif. Il permet aux équipes de travailler autrement, de façon plus collective en sortant de l’exercice solitaire du métier. Les formations, par bassin, des enseignants installés sur ces postes, ont permis notamment de rencontrer des pairs et de mutualiser les pratiques. La DSDEN réaffirme que les projets viennent des écoles et sont validés par l’IEN, et non l’inverse. A la rentrée 2016, 56 postes seront créés (39 cette année). L’objectif est d’arriver rapidement à un poste par école élémentaire en REP. Il est également possible pour des équipes sur certaines zones, hors éducation prioritaire de présenter des projets pour bénéficier d’un tel poste. La priorité est donnée au cycle 2. Le DASEN ne souhaite pas, malgré notre demande, implanter également ces postes dans les écoles maternelles. La DSDEN s’est engagée à faire un bilan du nombre de collègues qui restent sur ces postes et à travailler sur l’attractivité des postes.

- Le dispositif « Scolarisation des moins de trois ans »

L’effectif moyen est de 18 élèves dans les classes de TPS du département. Le bilan est disparate en fonction des circonscriptions. Dans les communes où le dispositif est réellement mis en place avec un partenariat entre les écoles et les municipalités, le bilan est très positif. Le dispositif permet de développer l’accueil des enfants à l’école, aux équipes de travailler ensemble, aux parents de se sentir accueillis, à l’école de s’ouvrir aux partenaires. Dans les écoles où le dispositif ne fonctionne pas tel que préconisé dans les textes, l’effet inverse peut être constaté : peu de repères affectifs pour les enfants, classes complètement homogènes… Une formation spécifique commence à être mise en place et va se renforcer à la rentrée prochaine : temps de formation commun entre ATSEM et enseignant, rencontre avec les élus, commission d’attribution des places aux familles…

- ASH

Depuis plusieurs années, le nombre de possibilités de départs en formation ASH est plus important que le nombre de candidats, notamment en option D. Une vraie politique d’incitation doit être menée : les IEN pourraient davantage inciter les enseignants à s’engager dans ces formations lors des inspections. Les enseignants intéressés qui le souhaitent pourraient passer du temps dans des classes spécialisées ou aller visiter des établissements pour découvrir le terrain. La DSDEN s’est engagée à mettre en place un plan d’informations et de communication dès la rentrée pour promouvoir l’enseignement spécialisé.

Sur l’ensemble des sujets traités, le DASEN a réaffirmé la confiance qu’il avait dans les projets menés par les équipes et les écoles. Il souhaite que les enseignants soient pleinement partie prenante de la mise en place de ces dispositifs et que les modalités ne soient pas imposées d’en haut, mais soient bâties sur leur expérience de terrain.

 

17 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.