www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Echos des villes 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
29 mai 2015

Compte rendu de la mobilisation du 28 mai à Nanterre et de l’audience au DASEN

Nouvelle journée de mobilisation réussie dans les écoles de Nanterre : plus de 200 manifestants. Une délégation d’enseignants et de parents d’élèves accompagnée par des représentants des organisations syndicales départementales (SNUipp-FSU, CGT Educ’Action, SNUDI-FO et SUD-Education) a été reçue par le DASEN.

Environ 16 écoles ont été touchées par la grève et/ou des opérations écoles mortes sur la ville de Nanterre. Certaines écoles mortes ont été de vraies réussites avec 95% d’absents.

Une AG de grévistes a rassemblé des représentants de 10 écoles. Aujourd’hui le cahier rassemble les revendications de 32 écoles de Nanterre.

Le rassemblement devant l’inspection académique a rassemblé près de 200 parents et enseignants avec de nombreuses banderoles.

Une délégation a été reçus en audience par le Directeur Académique. La délégation était composée d’enseignants et de parents d’élèves accompagnée par des représentants des organisations syndicales départementales (SNUipp-FSU, CGT Educ’Action, SNUDI-FO et SUD-Education).

La délégation a exposé les revendications en synthétisant ce qui était remonté dans les doléances du cahier.

Les réponses du DASEN :

. Il doit prendre en compte la réalité budgétaire qui est de 30 postes supplémentaires pour l’ensemble du département. Il ne compte pas prendre des postes dans les autres communes pour les donner à Nanterre (ce qui de toutes façons n’était pas la demande de la délégation).

. Pour lui les problèmes du RASED ne sont pas un problème de créations de postes mais un problème "de ressources humaines" : pas assez de candidatures pour pouvoir l’ensemble des postes. (9 postes vacants sur 18 dans la 9ème circonscription)

. Sur le non-remplacement il répond que s’il augmente le nombre de remplaçants c’est autant de classes qui n’ouvriront pas .

. Le DASEN a même sous-entendu que Nanterre est une commune plutôt "bien lotie" comparativement à l’ensemble du département.

Les représentants du personnel ont redonné le cadre départemental du contexte de carte scolaire de Nanterre pour montrer au DASEN que les conditions d’enseignement seront dégradé à la rentrée sur Nanterre et notamment concernant les effectifs.

Il n’y a donc pour l’instant aucune réponse aux revendications mais les membres de la délégation ont fait passer le message haut et fort que :

. la situation actuelle n’est pas tenable

. nous ne sommes pas responsables des contraintes budgétaires qui sont les siennes mais par contre ce qui est sûr c’est que sur le terrain le compte n’y est pas.

. le cahier de doléances a prouvé le sérieux de notre démarche

. la mobilisation d’aujourd’hui et le rassemblement a clairement démontré le réel malaise ainsi que notre détermination.

Une nouvelle AG s’est réunie le vendredi 29 mai à 18h au local du Snuipp 2 bis rue Waldeck Rochet pour faire un CR détaillé du RDV et se mettre d’accord sur des perspectives d’action communes.

Les organisations syndicales SNUipp-FSU 92, CGT Educ’Action 92 ; SNUDI-FO 92 et SUD Education 92 rappellent leur soutien au mouvement des enseignants et parents de Nanterre et mettent à disposition les moyens nécessaires à la poursuite de la mobilisation (locaux, tracts, diffusion de l’information...)

Vous pouvez télécharger ci-dessous le texte de soutien des organisations syndicales.

PDF - 280 ko
texte intersyndical_soutien_Nanterre

 

23 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.