www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CAPD - CTSD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
16 septembre 2014

Mouvement provisoire : une situation inadmissible !!

Les affectations depuis le 27 août se passent dans la plus grande opacité, sans possibilité de contrôle par les délégués du personnel

Le département connaît une situation particulière à cette rentrée par rapport aux années précédentes : la balance poste/personnels est positive, c’est à dire qu’il y a plus de personnels que de postes disponibles.

La DSDEN ne semble pas avoir anticipé ce surnombre d’enseignants et tout ce passe comme si elle découvrait la situation. Ce contexte excédentaire aurait dû contribuer à une rentrée dans de bonnes conditions. Or, de nombreux collègues ne sont toujours pas affectés alors que des postes restent vacants. La DSDEN n’a pas été capable d’anticiper la rentrée pour qu’elle se passe dans des conditions correctes.

Les collègues en surnombre ont été mis à disposition des circonscriptions en fonction des de leurs barèmes ou de leur lieu d’habitation. Certains ont ensuite été placés par les IEN sur des postes au sein des circonscriptions, cela parfois sans prise en compte du barème. : tirage au sort, ordre alphabétique, ordre dans lequel ils étaient assis autour de la table... Bien entendu ces collègues prennent la classe sans savoir s’ils vont rester ou non sur ce poste car c’est bien au bout du compte le DASEN qui affecte et tant que le PV n’est pas reçu il n’y a rien d’officiel. Cette manière de procéder va complètement à l’encontre des règles d’équité et de transparence qui doivent régir les opérations administratives du département et que défend le SNUipp-FSU. C’est inacceptable !

Rajoutons à cela le fait que les collègues ont appris juste avant la rentrée qu’ils seraient mis à disposition et ils n’ont ensuite reçu aucune information sûre quant à leur situation. Par la suite certains ont été déplacés du jour au lendemain, et c’est toute la vie des écoles qui pâtit de cette situation, et tout cela dans un contexte de mise en place houleuse de la réforme des rythmes scolaires.

Toutes ces affectations se sont faites dans la plus grande opacité car la délégation du personnel n’a été destinataire d’aucune information, ni document de la part de la Direction Académique. Toutes les demandes que nous avons formulées depuis le 29 août (questions individuelles, questions sur les barèmes, demande d’un groupe de travail sur le mouvement...) sont restées sans réponse.

Alors que depuis une dizaine d’années, nous arrivions à bénéficier d’un mouvement provisoire plus transparent avec une prise en compte des barèmes, il s’agit là d’une véritable régression pour les droits des personnels. Pour la délégation du personnel SNUipp-FSU92 ce manque de transparence n’est pas tolérable !

Les délégués du personnel SNUipp-FSU 92 s’insurgent contre ces pratiques qui méprisent les enseignants et les élèves. Ils s’adresseront de nouveau à la Direction Académique pour que les droits des personnels soient respectés et que la transparence et l’équité dans les opérations administratives soient une réalité, vérifiée par la délégation du personnel.

N’hésitez pas à nous faire part de vos situations personnelles ou d’école.

 

20 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.