www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
29 août 2014

10 minutes d’accueil : A la rentrée, on récupère !

Les enseignants voient leurs conditions de travail se dégrader un peu plus chaque année : salaires, effectifs, rythmes, droits limités. C’est dans ce contexte que le SNUipp-FSU92 appelle tous les collègues à récupérer dès la rentrée les 10 minutes d’accueil sur les heures d’APC.

Les enseignants voient leurs conditions de travail se dégrader un peu plus chaque année. A la rentrée prochaine, ils subiront la réforme des rythmes scolaires qui se met en place à marche forcée avec toutes les conséquences que cela aura sur leurs conditions de travail et leur pouvoir d’achat. Coté salaire, aucune compensation puisque le point d’indice est toujours gelé et donc le pouvoir d’achat qui continue de baisser… De plus, dans notre département, les droits des enseignants sont toujours limités à cause du déficit de personnels…

Pour toutes ces raisons, les discussions autour des 10 minutes d’accueil et de leur statut sont de plus en plus présentes dans les salles des maîtres. Effectivement, un certain nombre d’interrogations et de flous entourent cette question de l’accueil des élèves dans les écoles : sur quel temps de service ? Qui est responsable ? Tout d’abord de quoi parle-t-on quand on parle des 10 minutes d’accueil ? Les élèves ne peuvent pas arriver tous en même temps à l’école, un temps d’accueil est donc nécessaire. Ce que prévoit le code de l’éducation puisqu’il dit « L’’accueil des élèves est assuré dix minutes avant l’entrée en classe. » Certaines équipes ont décidé d’accueillir les élèves dans leur classe, et d’autres organisent un service dans la cour. Ce temps qui débute avant le début officiel de la classe n’est pas prévu dans notre temps de service cadré par la circulaire du 4 février 2013 (24 heures de classe hebdomadaire + 108 heures annualisées). Nous sommes bel et bien devant une contradiction car l’administration ne peut pas imposer à un fonctionnaire de faire plus que son temps de service.

Si le SNUipp-FSU92 a décidé de s’emparer de cette question, c’est parce qu’il n’est pas possible de continuer à en demander toujours plus aux enseignants, toujours sans concertation et sans compensation. Cette question des 10 minutes d’accueil est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, c’est aussi l’occasion d’exprimer notre volonté de voir enfin notre métier reconnu à sa juste valeur, et de peser sur l’administration. Par ailleurs, contrairement à ce que certains IEN laissent parfois entendre, il n’est écrit nulle part que tous les enseignants doivent être présents 10 minutes avant la classe. Le texte prévoit en effet que « le service de surveillance, à l’accueil et à la sortie des classes, ainsi que pendant les récréations, est réparti entre les maîtres en conseil des maîtres de l’école. »

C’est dans ce contexte que dans un courrier datant du 27 mars dernier, le SNUipp-FSU92 s’est adressé au DASEN pour demander des explications sur ce temps de travail qui n’est pas intégré dans notre temps de service. Les autres sections SNUipp-FSU de l’académie ont également interpellé leur DASEN sur cette question. A ce jour, le DASEN n’a pas répondu. Il dit s’être adressé au recteur qui lui-même nous a dit lors d’une audience devoir s’adresser au ministre. Pour la profession, cette absence de réponse n’est pas acceptable. Ce sont au bout du compte jusqu’à 20 minutes par jour que les enseignants doivent assurer en plus de leur temps de service, soit pour certains collègues près de 90 minutes par semaine si l’on tient compte de la réforme des rythmes. Ce temps doit être pris en compte et reconnu !

Consigne syndicale

Le SNUipp-FSU 92 appelle donc tous les collègues à récupérer ce temps effectué sur les heures d’APC.

Nous proposons la procédure suivante :

1. Se réunir en conseil des maîtres pour discuter de la consigne syndicale. Afin que les collègues ne soient pas isolés face à la hiérarchie, il est toujours préférable que l’action soit collective.

2. Informer par courrier l’IEN (modèle de lettre ci-dessous) que l’équipe a décidé de suivre la consigne syndicale du SNUipp-FSU92 et que chaque enseignant récupérera donc le temps passé à accueillir les élèves sur les heures d’APC.

3. Envoyer une copie du courrier au SNUipp-FSU92

4. Nous contacter en cas de problème avec la hiérarchie.

Modèles de lettres pour l’IEN

Word - 16 ko
Lettre_IEN_10_minutes

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.