www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CAPD - CTSD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
6 juin 2013

Déclaration préalable CAPD Ineat/Exeat

Déclaration de la délégation du SNUipp-FSU92 lors de la CAPD du 6 juin portant sur les Ineat/Exeat

Monsieur le Directeur Académique,

Cette CAPD portant sur les demandes d’Ineat et d’Exeat se tient au début du mois de juin, à la demande du SNUipp-FSU92, relayant ainsi l’inquiétude des collègues quant à leurs demandes d’Ineat. En effet, certains départements n’accordent d’Ineat que sous promesse d’Exeat ; de plus, l’an dernier, dans certains départements, les dossiers n’avaient pas été transmis en temps et en heure et la situation des collègues n’avait même pas été étudiée, empêchant ainsi tout changement de département.

Le groupe de travail départemental réuni mardi 4 juin également à la demande du SNUipp-FSU92 (et ce, depuis le début de l’année) a été constructif et a permis un échange préalable sur les critères à retenir pour le classement des collègues. Cela prouve l’intérêt de ce type de réunions en amont des CAPD, qui rendent les commissions paritaires plus efficientes et moins longues.

La CAPD Ineat/Exeat est très attendue dans notre département, en particulier après les résultats catastrophiques des permutations informatisées de cette année, que ce soit au niveau départemental ou national. C’est pourquoi le SNUipp-FSU a demandé et obtenu du ministère un groupe de travail sur les situations difficiles. Nous serons très attentifs aux résultats de ce groupe de travail.

Concernant la phase départementale, nous continuons de demander qu’il ne soit pas fait de distinction entre les demandes intra-académiques, Ile de France et Province. Le SNUipp-FSU92 souhaite que le barème reste l’unique discriminant, en dehors des critères discutés lors du groupe de travail du 4 juin dernier. Parmi ces critères avancés par la délégation du SNUipp-FSU92, nous demandons que les collègues demandant leur exeat (et leur permutation) depuis 10 ans et plus puissent bénéficier de l’exeat cette année. En effet, nous portons le droit à mobilité pour tous les enseignants, quel que soit leur projet de vie. Pour le SNUipp-FSU tous les collègues doivent avoir l’espoir de partir un jour !

Cette CAPD devait également avoir pour objet l’étude des recours suite aux refus de temps partiels. Or, depuis le groupe de travail du 23 mai, les collègues n’ont toujours pas été informés par l’administration de l’octroi ou non de leurs temps partiels. Les recours devront donc être examinés lors de la CAPD du 2 juillet, ce qui entraînera forcément des difficultés pour les collègues concernés mais également pour les circonscriptions qui ne pourront pas apparier leurs rompus de temps partiels. Cette situation aura donc un impact sur toute la seconde phase du mouvement. De la même manière, alors que la CAPD concernant l’octroi des disponibilités s’est réunie le 15 mai, les collègues n’ont reçu aucune information. Cette situation n’est pas acceptable, les personnels doivent recevoir une information officielle rapide transmise par leur administration une fois la décision prise.

Enfin, la crise du remplacement crée des situations difficilement tenables dans les écoles : les congés courts ne sont plus remplacés ainsi que beaucoup de congés longs pourtant prévus à l’avance. Cela a de lourdes conséquences sur le terrain : classes surchargées, parents et enseignants légitimement en colère.

Cette crise ne peut justifier toutes les mesures et décisions que vous prenez. Nous continuons à les dénoncer, notamment celles annoncées il y a 8 jours concernant les décharges de maîtres formateurs et la formation des nouveaux directeurs. Le fait de placer la première partie de la formation des directeurs les mercredis du mois de juin (sur ce sujet aussi d’ailleurs, les futurs directeurs n’ont toujours pas été informés) modifie la nature même de cette formation. Cette semaine de stage avant la prise de fonction revêt une importance particulière pour permettre aux enseignants chargés de direction d’échanger avec leurs pairs, de se mettre vraiment dans la perspective de leur nouvelle fonction, sans avoir en même temps à assumer leur classe et les impératifs de fin d’année le reste de la semaine. L’organisation que vous proposez raccourcit d’une journée cette formation, et ne pourra en aucune manière correspondre aux objectifs de ce stage. Quant à la situation dans les écoles, sans entrer une nouvelle fois dans les détails, nous dénonçons une nouvelle fois telle cette situation de plus en plus intolérable qui porte préjudice à la réussite des élèves, qui détériore encore plus les conditions de travail des enseignants et qui ternit l’image du Service Public d’Education !

 

20 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.