www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 avril 2013

Compte rendu audience SEGPA

Suite à la réunion d’information syndicale spéciale SEGPA, une demande d’audience avait été demandée, voici le compte rendu :

Audience du 5 Février 2013 sur les SEGPA

Suite à notre demande, le SNUipp-FSU 92 été reçu ce jour, par Monsieur le Directeur Académique, assisté de Mme Quillien (IEN adjointe au DASEN) et Mme Zelmati (IEN coordonnateur pour l’ASH). La délégation était composée de : , Mme Boyer PE non spécialisée (Segpa Nanterre), Mr Champagne PE Spécialisé (Segpa Boulogne), Mr Koper (délégué du SNUipp-FSU 92)

EXPOSE DES FAITS :

L’ordre du jour était le suivant :

- Effectifs et recrutement des élèves dans les classes de SEGPA.

- Politique départementale sur l’enseignement adapté et évolution de la carte des SEGPA

- Remplacements des enseignants qui exercent en SEGPA.

- Formation initiale et continue des personnels.

- Délai de paiement des heures de coordination et de synthèse et heures supplémentaires.

Après un bref résumé de la situation que vivent les collègues de SEGPA dans le département et le sentiment de malaise voire de mal être qui les mine, est pointé le lien qui unit chacun des items de l’ordre du jour et c’est pourquoi des réponses globales et complètes sont attendues. En effet, on ne peut parler des effectifs sans intégrer la formation initiale, le recrutement des élèves et le pilotage départemental de l’ASH.

Sur la question des effectifs, Le Directeur d’Académie, insiste sur le fait que de nombreuses familles refusent l’orientation en SEGPA, et que la moyenne est bien souvent en dessous de 16. La réalité du terrain est toute autre et nous objectons que 7 SEGPA au moins accueillent un 17éme élève. Cependant aucun engagement n’est pris pour éviter ce dépassement du seuil de 16 à la rentrée 2013/2014, le DASEN considérant que cette situation reste parcellaire et ponctuelle.

Nous lui rappelons le projet de fermeture d’une SEGPA sur deux à Boulogne, nous n’obtenons pas de confirmation. Malgré l’écoute dont il fait preuve, le DASEN nous dit devoir gérer une situation dont la préoccupation première est de scolariser tous les enfants en l’âge de l’être, même si ce n’est pas toujours idéal.

La discussion porte ensuite sur l’affectation en SEGPA de PE non spécialisés ou n’ayant pas émis de vœux pour exercer dans cette structure.

Là encore la réponse de l’administration est comptable : « il n’y a pas assez de candidats volontaires, donc je dois affecter un collègue en face d’une classe ». Nous mettons l’accent sur le manque de formation et d’accompagnement des enseignants exerçant en établissements spécialisés. Si le DASEN ne veut pas y voir un problème de pilotage départemental, il prend cependant l’engagement d’inscrire au Plan De Formation 2013-2014 un stage spécifique à destination des enseignants non spécialisés exerçant en SEGPA.

Enfin un autre engagement est pris en ce qui concerne le paiement des heures de synthèse - coordination et autres - dues aux enseignants et versées 6 mois plus tard en moyenne ! L’administration s’engage à « faire remonter » notre demande de régularisation auprès des services du Rectorat concernés. Ce manque de considération vis-à-vis des personnels est une nouvelle fois souligné et n’aide pas les collègues à rester en SEGPA alors que la stabilité des équipes est une condition sine qua non pour la réussite des jeunes qui leur sont confiés.

Nous serons vigilants à ce que ces paroles soient transformées en faits.

Conclusion

Bien qu’ayant eu le sentiment d’être en partie écoutés, il ne nous est pas apporté de solutions pérennes à la situation fragilisée que vivent au quotidien les collègues qui ont en charge un public de plus en plus difficile.

Nous devrons être particulièrement attentifs à la tenue des engagements pris afin qu’ils se traduisent par des améliorations réelles et ce, le plus vite possible.

Enfin, Monsieur le Directeur Académique reste évasif sur l’avenir de cette structure ; tout au plus, envisagerait-il une forme de dilution dans le Collège afin que la SEGPA perde cette image négative qu’elle revêt !

Ceci poserait une nouvelle problématique, car cela signerait de fait l’abandon de toute spécificité et offrirait alors à l’administration une solution simple et peu onéreuse quant à l’affectation des PE !

A terme ce serait des collègues PLC du secondaire, non formés qui pourraient être nommés,… quid alors de la spécialisation, de la formation, etc…. cela ressemble purement et simplement à l’extinction des SEGPA comme en son temps, pas si lointain - hélas - des……… RASED !

 

10 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.