www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 janvier 2013

Réunion enseignants référents : compte rendu

Le SNUipp-FSU92 a organisé le 6 décembre une réunion d’information syndicale ouverte à l’ensemble des 31 enseignants référents exerçant dans les Hauts de Seine. 13 d’entre eux étaient présents et 3 étaient excusés. L’objectif de cette réunion était de faire le point sur la situation actuelle des enseignants référents du département et de lister tous les sujets qu’ils souhaitent voir aborder lors de l’audience demandée au directeur académique.

La moitié des enseignants référents du département a répondu à cette première réunion, ce qui est un bon début. En effet, ceux-ci disent unanimement, avoir été jusqu’à l’heure :

· Patients envers l’Inspection Académique, considérant qu’ils étaient dans la construction progressive d’un nouveau dispositif et souhaitant sa réussite pour les élèves handicapés

· Compréhensifs vis-à-vis de la MDPH, qui pour autant, ne prend jamais compte leurs remarques concernant les différentes procédures imposées

· Attentifs aux demandes et besoins familles, des équipes et des professionnels qui s’adressent à eux

· Dévoués pour une mission que leur tient à coeur et pour laquelle ils se sont jusqu’à maintenant, engagés sans limites.

Aujourd’hui, 7 ans après leur mise en place, la coupe est pleine ! Ils exigent que leurs missions soient respectées dans le cadre des obligations réglementaires et que l’administration ne fasse pas qu’écouter ce qu’ils ont à dire, mais les entende et agisse pour améliorer leurs conditions d’exercice.

· Montée en charge du nombre de dossiers par secteur, mais aussi, situations de plus en plus complexes et exigeant du temps pour les comprendre et tenter de les résoudre

· Lassitude à travailler sans cesse seuls dans l’urgence et sous pression, des familles, des équipes, des partenaires, de l’institution, sans l’appui de certains IEN qui depuis la suppression des CCPE, ne se sentent plus concernés par le suivi des élèves.

· Gestion du dossier des AVSi, qui ne fait absolument pas partie des missions (recrutement pour certains d’entre eux, gestion administrative, mise en place d’outils de recensement par l’IA qui leur impose un travail supplémentaire…)

La liste est encore longue, conditions matérielle insatisfaisantes, bureau à partager avec d’autres personnes, pas d’accès à internet, des ordinateurs obsolètes, des frais de déplacements insuffisamment indemnisés, sollicitations tout azimut de la part des personnels du second degré (entre autres) peu formés, des lieux d’implantation peu adaptés, l’obligation d’enchaîner sans prendre le temps de préparer les ESS et lourdes charges des comptes rendus vu le trop grand nombre de dossiers, sentiment de ne pas approfondir les situations, sentiment d’être le réceptacle de tout problème et de faire souvent le pompier sur des situations de crises ….

L’état d’exaspération est tel, que des mesures ont été prises de suite, afin de montrer la détermination des ER à voir aboutir rapidement, des négociations sur leurs conditions de travail.

Ils ont décidé :

1. de suspendre leur participation aux équipes pluridisciplinaires de la MPDH jusqu’à ce des négociations soient ouvertes avec le DASEN et que la MDPH accepte de discuter clairement des procédures actuelles et de ce qu’elles génèrent

2. de ne plus participer (quand c’est le cas) au recrutement des CUI en circonscription et de ne plus gérer les AVSi, considérant que cette activité devient de plus en plus chronophage et qu’elle ne relève pas leur champ de compétences, ni même de leurs missions

Les enseignants référents présents à cette réunion, s’engagent dans ce qui s’apparente à une grève administrative. Ils encouragent ceux qui n’ont pu venir, à les rejoindre dans leur action. Ils ont certaines propositions à faire, qui permettraient de remédier aux problèmes posés, sachant que des moyens supplémentaires s’annoncent déjà comme indispensables au rétablissement d’un équilibre départemental. Ils n’ont plus l’intention de laisser perdurer la situation actuelle et le feront savoir lors de l’audience attendue.

 

28 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.