www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : ASH 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
31 décembre 2012

Réunion SEGPA : compte rendu

Le SNUipp-FSU92 a réuni les collègues de SEGPA le jeudi 13 décembre. Nous vous proposons un compte-rendu, ainsi que quelques mots sur la SEGPA en général.

Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté ; pour qui, pour quoi ?Ou comment donner une chance aux élèves qui risquent d’être mis en échec par le rythme du collège ?

Les élèves de SEGPA sont des jeunes en difficultés scolaires graves et durables auxquelles n’ont pu remédier ni les actions d’aides et de soutien, ni l’allongement des cycles. Ils ne maîtrisent pas toutes les connaissances et compétences attendues à la fin du cycle 2. Sont exclues toutes références à la notion de handicap, au trouble exclusif du comportement, ou à la difficulté du fait d’une maîtrise insuffisante de la langue française.

Les élèves de SEGPA sont des collégiens à part entière pour lesquels l’objectif de formation visé est d’accéder à une formation conduisant , au minimum, à un diplôme de niveau 5 (CAP) (lycée pro, EREA ou Centre de Formation d’Apprentis). La SEGPA de part son mode de fonctionnement original permet à ces élèves fragiles de restaurer une image positive d’eux mêmes et de renouer avec la réussite scolaire.

Comment sont réalisées les admissions en SEGPA ?

Durant la dernière année du cycle 3, un dossier est constitué en 4 volets (bilan psy, évaluation sociale, évaluations scolaires, avis de la famille). Ce dossier est examiné en sous commission dirigée par l’IEN de circonscription qui émet un avis, puis par la CDOEA (Commission Départementale d’Orientation vers les Enseignements Adaptés) qui transmet un avis d’orientation définitif au DASEN. C’est lui qui propose l’affectation de l’élève. En cas de refus de la famille, les procédures ordinaires s’appliquent : allongement du cycle ou passage en classe supérieure.

Quelle place le gouvernement donne t’il à l’enseignement adapté ? Contrairement aux RASED, l’attaque des SEGPA, n’a pas été frontale mais insidieuse et réelle : augmentation des effectifs par division, poste de direction divisé sur plusieurs SEGPA… Dans la loi de programmation, rien n’est écrit sur l’enseignement adapté. Qui ne dit mot, consent ? Il faut rester vigilant car même si il n’y a pas de remise en cause, les moyens pour lutter contre la grande difficulté scolaire, ainsi que la formation initiale et la formation continue des enseignants sont insuffisants. C’est pour ces raisons que le SNUipp-FSU au niveau national a demandé une audience spécifique sur la grande difficulté scolaire auprès du ministère et du ministre de la Réussite Educative.

Les revendications du SNUipp-FSU sont les suivantes :

- Autant de PE que de divisions.

- Abaissement du temps de service à 18H + maintien de la structure SEGPA.

- Carte scolaire adaptée aux besoins locaux concernant la grande difficulté scolaire.

- Maintien d’une DHG identifiée, fléchée permettant d’assurer tous les enseignements au sein de groupe classe n’excédant pas 16 élèves.

- Développement d’une formation continue spécifique à l’enseignement adapté ouverte à tous qui pourrait sensibiliser les collègues et motiver des demandes de formation dans l’option F.

- Prise en compte et valorisation par les IEN de l’enseignement adapté (réunions, animations pédagogiques, liens...).

Enseigner en SEGPA, réalités du terrain dans le 92 :

Le SNUipp-FSU 92 a organisé le 13 décembre une réunion d’information syndicale pour les collègues de SEGPA du département. Elle a réuni 30 collègues qui ont exprimé les problématiques qu’ils rencontrent, leurs inquiétudes et leurs besoins. Elle a montré la détermination des collègues à défendre l’enseignement adapté et la nécessité de se regrouper pour des actions collectives.

Problématiques évoquées :

- effectifs en hausse dans les SEGPA (au-dessus du seuil de 16 élèves dans les 5 SEGPA du sud + Meudon et Boulogne),

- délai de paiement des heures de coordination et de synthèse et d’autres heures supplémentaires trop long,

- recrutement des élèves en SEGPA (CDOEA) : trop d’élèves y sont scolarisés par défaut alors qu’ils présentent des troubles de comportement et/ou troubles psychiques,

- manque de pilotage des IEN ASH,

- aucune information sur la politique départementale sur l’enseignement adapté, ni sur l’évolution de la carte des SEGPA du 92,

- aucune concertation du Directeur Académique avec les directeurs de SEGPA et chefs d’établissement,

- pas de remplaçants,

- affectation des élèves parfois très éloignées de leur domicile,

- manque d’offre de formation initiale des enseignants spécialisés option F et directeurs de SEGPA,

- non accompagnement des PE faisant fonction en SEGPA.

Des situations particulières de SEGPA ont également été évoquées. Les délégués du SNUipp-FSU92, informés au cours de cette réunion, vont suivre et accompagner les collègues dans leurs démarches auprès de leur IEN-ASH.

Le SNUipp-FSU92 a demandé une audience auprès du Directeur Académique avant les vacances de fin d’année pour présenter, avec des collègues représentants, les problématiques rencontrées, et exiger des changements pour l’amélioration des conditions de scolarisation en EGPA et des conditions d’enseignement.

Enfin, les collègues présents à la réunion ont exprimé leur besoin de se retrouver ensemble. L’administration ne les réunissant jamais, seul le SNUipp le leur permet. Ils demandent donc de renouveler ces réunions syndicales et souhaitent une mise en réseau.

Pour entretenir ce lien, avoir un espace de réflexion, mais aussi développer la visibilité de l’enseignement adapté, le SNUipp-FSU92 réfléchit à l’organisation d’une journée d’assises départementales sur l’enseignement adapté avec invitation d’un chercheur. Quelle place pour la grande difficulté scolaire ? Quel devenir pour ces jeunes ?

 

19 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.