www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 septembre 2012

LPC : Le ministère répond au SNUipp

Un « livret de connaissances et de compétences », « extrêmement allégé » et « modifié » devrait se substituer, dès cette année, au très controversé LPC. C’est la réponse du ministère au SNUipp qui propose toujours une remise à plat des dispositifs d’évaluation.

C’est à l’occasion d’une rencontre au ministère de l’Éducation nationale, vendredi 7 septembre, qu’ont été données de premières réponses aux demandes du SNUipp concernant l’avenir du très controversé livret personnel de compétences. Un “LPC” qualifié de « véritable usine à cases » par le syndicat dans un courrier adressé à Vincent Peillon à la fin du mois d’août, et que lui même jugeait « inutilement complexe » dans sa lettre aux enseignants. Le ministre a donc demandé « à titre transitoire pour cette année, la préparation d’un livret de connaissances et de compétences largement simplifié, qui ne soit pas un casse-tête stérile pour les enseignants ». La version actuelle avec ses 46 items en CE1 et 110 en CM2 est donc laissée de côté. A noter aussi, que Vincent Peillon ne parle plus de LPC mais d’un « livret de connaissances et de compétences » et que selon le ministère, ce nouveau livret transitoire sera extrêmement allégée pour le primaire et concrètement modifié.

Vers de nouveaux dispositifs d’évaluation

A l’évidence, le SNUipp-FSU a fait bouger les lignes... et les cases.

Il regardera néanmoins avec beaucoup d’attention ce projet de dispositif transitoire tant dans son contenu que dans sa forme. Reste, dans le même temps, à régler définitivement le problème des évaluations en général et la confusion qu’il pourrait y avoir avec les systèmes élaborés par les équipes enseignantes. « Nous pensons qu’il est important de revenir à des principes simples et lisibles en matière d’évaluation des élèves. » avertissait d’ailleurs le syndicat dans sa lettre au ministre.

Le dossier est donc toujours sur la table de la concertation qui se poursuit.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.