www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
16 février 2012

Journée de carence : refus des organisations syndicales !

Communiqué de presse commun demandant le retrait de cette mesure autant injuste qu’inefficace.

Le projet de circulaire relative au non versement de la rémunération au titre du premier jour de congé de maladie des agents de la Fonction publique a été présenté aux organisations syndicales.

Le SNUipp avec la FSU, au titre de l’ensemble des organisations de la fonction publique (sauf FO), a fait une déclaration préalable dénonçant le traitement inadéquat, injuste et inefficace de cette mesure (voir 2). Au cours de la discussion, le SNUipp et la FSU sont également intervenus pour dénoncer certaines situations particulièrement pénalisantes :

- celles des enseignants, dont l’exercice du métier les expose tout particulièrement au risque de contagion.

- celles des femmes enceintes qui doivent parfois s’arrêter plusieurs fois avant le début de leur congé de maternité, afin de préserver leur santé et celle de leur enfant ;

- celles des personnels fonctionnaires qui souffrent de pathologies chroniques, graves dans certains cas, et qui les exposent à d’autres maladies.

Le SNUipp et la FSU sont également intervenus pour que les indemnités liées à des fonctions particulières ne fassent pas l’objet d’un retrait (ISS, direction d’école…).

Les services devraient effectuer les premiers retraits sur la paye de mars (avec rappel depuis le 1er janvier). La circulaire sera finalisée et publiée très prochainement au Journal Officiel. Dès sa publication, nous vous tiendrons immédiatement informés des dispositions.

Le SNUipp et la FSU continuent de demander le retrait de cette mesure scandaleuse et injuste.


Communiqué de presse commun

Le gouvernement a, malgré l’opposition unanime des organisations syndicales mises devant le fait accompli, décidé l’instauration d’une journée de carence dans la Fonction publique. Elle s’applique au 1er janvier 2012 pour les agents publics, les fonctionnaires et agents non titulaires de droit public, placés en congé de maladie ordinaire.

Dès l’annonce de cette mesure, nos organisations l’ont dénoncée et demandé son retrait.

En effet, cette disposition va pénaliser durement les agents de la Fonction publique contraints à congés maladie sur prescription médicale. Ils subiront de fait, une baisse de salaires comme s’ils étaient « coupables d’être malades ». Cette nouvelle amputation de leur pouvoir d’achat viendra s’ajouter à celles, déjà sans précédent, dues au gel de la valeur du point, à l’augmentation des cotisations pour les pensions…

Il s’agit bien d’une nouvelle atteinte au statut des fonctionnaires, garant de l’égalité de traitement et d’une volonté de stigmatiser les agents de la fonction publique dont l’engagement professionnel permet de faire vivre le service public dans des conditions pourtant parfois difficiles.

Si le gouvernement entend réduire les congés de maladie, nos organisations considèrent qu’il lui faudrait plutôt agir sur les conditions de travail et le renforcement de la médecine de prévention dans le cadre, notamment, de la médecine du travail.

Les organisations CFTC, CFDT, CGC, CGT, FSU, Solidaires et UNSA demandent solennellement au gouvernement de renoncer à cette mesure autant injuste qu’inefficace.

Communiqué de presse commun des organisations syndicales

CFTC, CFDT, CGC, CGT, FSU, Solidaires et UNSA

Paris, le 14 février 2012

 

28 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.