www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CAPD - CTSD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 février 2012

Déclaration CTSD 2 février

Ci-dessous la déclaration du SNUipp-FSU92.

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Ce CTSD se tient dans un contexte de restriction budgétaire jamais atteint pour l’éducation nationale. Suppressions de 5700 postes pour le 1er degré alors même que les effectifs augmentent ! Dans notre département, ce sont 63 postes d’enseignants qui seront supprimés à la rentrée prochaine alors que les conditions d’enseignement se sont dégradées au fil des années. C’est insupportable pour notre profession qui ne peut plus assumer ses missions d’enseignements correctement. C’est tout aussi insupportable pour notre organisation syndicale qui porte un projet de transformation de l’école ayant pour objectif la réussite de tous les élèves, sans exception.

Concernant les propositions que vous faites pour les opérations de carte scolaire dans notre département.

- Aucun poste de remplaçants créé alors même que notre département connaît une crise du remplacement depuis le début de l’année plaçant les écoles, les enseignants et les élèves dans des situations extrêmement difficiles et inacceptables pour un Service Public d’Education de qualité.

- La suppression d’un tiers des postes d’enseignants spécialisés des RASED et de 4 postes dans les CMPP aura des conséquences désastreuses sur la prise en charge de la difficulté scolaire. Or dans le cadre du service public d’éducation, l’Etat a l’obligation d’apporter toutes les aides nécessaires aux élèves rencontrant des difficultés. Nous disons bien toutes les aides : à chaque situation, difficulté d’un élève doit correspondre une aide adaptée. C’est bien tout le contraire qui va se passer : des classes surchargées pour une bonne part des écoles hors éducation prioritaire et quasiment plus d’enseignants de RASED. Quel projet éducatif pour la réussite de tous portez-vous, Monsieur l’Inspecteur d’Académie pour notre département ?

- Un P/E qui ne cesse de dégringoler, puisque d’après les documents fournis par monsieur le Recteur, nous aurions un P/E de 4,88 à la rentrée prochaine alors même que nous sommes passés en-dessous de la barre des 5 pour la rentrée 2011, plaçant les Hauts-de Seine, non pas dernier mais, avant-dernier de tous les départements de France. Encore une fois ce sont les élèves les plus fragiles qui en subiront les conséquences.

- Votre volonté d’imposer des postes fléchés langues vivantes dans de nombreuses écoles élémentaires du département est révélatrice d’un accompagnement et d’un pilotage insuffisant en matière d’enseignement des langues. Inciter nos collègues à passer l’habilitation ne peut suffire. Une réelle politique de formation continue en ce sens est indispensable. De plus, la suppression de 16 postes d’intervenants et de 3,5 postes de Maîtres Ressources en Langue Vivante semble bien incohérente avec cette nécessité de permettre aux élèves de pouvoir bénéficier partout de cet enseignement de langues. Ajouter la mission d’accompagner les enseignants vers l’habilitation en langue et à l’enseignement dans les classes à celles déjà très nombreuses des conseillers pédagogiques est loin d’être la bonne solution. Là aussi, la chasse aux postes est bien le seul objectif qui prévaut !

Le SNUipp-FSU 92 et la FSU92 condamnent avec la plus grande fermeté la politique budgétaire menée au niveau national et départemental qui, à terme, dégrade la qualité du Service Public d’Education, les conditions d’enseignement et d’apprentissage, fragilise les élèves les plus en difficulté et accroît encore plus les inégalités entre élèves. C’est d’une toute autre politique dont l’Ecole a besoin aujourd’hui pour relever le défi de la réussite de tous et donner à tous les élèves des perspectives d’avenir.

D’autre part, concernant les documents fournis aux organisations syndicales pour préparer ce CTSD, nous renouvelons plusieurs demandes que nous avons déjà formulées lors du groupe de travail du 30 janvier 2012 :

- répartition des effectifs par niveau de classe ou par âge et pour chaque école,

- E/C si fermeture et E/C si ouverture pour chaque école

- pour les écoles ayant un poste surnuméraire, que ce poste apparaisse dans le document et le E/C soit calculé sans ce poste

- sur le document RASED, ratio par option E et G pour chaque RASED

Ces demandes sont faites pour assurer notre mission d’élus des personnels afin de vérifier que les décisions que vous prendrez soient équitables à défaut d’être justes.

 

12 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.