www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 janvier 2012

Suppression de postes : une équation intenable dans le 92

63 postes à rendre + 963 élèves supplémentaires = environ 90 postes à supprimer

Dans le cadre de l’alarme sociale, le SNUipp-FSU 92 a été reçu par l’Inspecteur d’Académie le lundi 9 janvier 2012. Nous avons porté auprès de l’administration notre inquiétude quant aux conditions d’enseignement pour l’année prochaine au vu des 63 suppressions de postes d’enseignants alors que 963 élèves supplémentaires sont attendus (chiffres de l’administration).

L’Inspecteur d’Académie va appliquer la consigne ministérielle : « solde des ouvertures/fermetures doit être soit nul soit positif ». Du fait d’une augmentation de 963 élèves dans le département, l’Inspecteur d’Académie prévoit la création d’une trentaine de classes, autant de postes à fermer supplémentaires qu’il va falloir trouver. Ils s’ajoutent aux 63 postes qui doivent être rendus. Ce sont donc près de 90 postes d’enseignants hors la classe que l’Inspecteur d’Académie va devoir supprimer. Il envisage de prendre ses postes sur :
- les maîtres ressources en langue
- les postes en CMPP
- les postes RASED
- les postes de remplaçants

L’Inspecteur d’Académie nous a d’ores et déjà annoncé qu’une grande partie des postes seraient pris essentiellement sur le contingent des postes E et G. Concernant les seuils d’ouverture et de fermeture, il dit qu’il maintiendra ceux de l’année dernière.
Ces seuils relevés l’année dernière, restent inacceptables et vont entrainer de nouveau des classes surchargées. Nous sommes intervenus sur la nouvelle dégradation des conditions d’enseignement à la rentrée prochaine liées à la conjugaison des facteurs : classes surchargées, des enseignants spécialisés E et G en voie de disparition, du manque de remplaçants au vu des besoins... Nous avons rappelé que beaucoup d’enseignants cumulent le fait d’avoir un effectif important, pas d’intervention de maître spécialisé E et G, des élèves en plus au fond de la classe parce qu’un des collègues est malade et non remplacé. Nous appelons les équipes à nous faire parvenir leurs effectifs via les enquêtes carte scolaire. Ces suppressions sont inacceptables au vu de l’augmentation du nombre d’élèves sur le département et de la situation déjà largement dégradée ces dernières années.

Le SNUipp-FSU 92 portera au niveau national :
- l’exigence d’un plan d’actions sur les questions de l’école et des moyens alloués
- ce plan d’actions doit comporter des mobilisations à tous les niveaux : une grève nationale, des mobilisations dans les 101 départements du territoire, une manifestation nationale un week-end permettant de réunir parents, enseignants et citoyens dans l’unité, interpellation par les équipes des élus (maires, députés, sénateurs)

 

20 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.