www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 janvier 2012

Évaluation des enseignants

Le SNUipp-FSU ne participera pas à la concertation.

Le projet de décret sur l’évaluation/promotion qui devait se mettre en place dès la rentrée 2012 est reporté d’un an par le ministère.

Ce recul du Ministère doit nous encourager à poursuivre les luttes. Sans les réactions unanimes de tous les syndicats, la grève du 15 décembre et la pétition signée par 70 000 collègues ce recul n’aurait pas eu lieu. Mais soyons clairs le SNUipp avec les syndicats de la FSU ne négociera pas sur la base du texte actuel dont nous demandons toujours le retrait.

Dans un courrier adressé hier mardi 3 janvier à Luc Chatel, le SNUipp annonce qu’il ne participera pas à des négociations organisées dans la précipitation sur la réforme de l’évaluation des enseignants. Il propose d’autres bases de discussions pour améliorer le système actuel.

Son secrétaire général, Sébastien Sihr, l’a signifié hier mardi 3 janvier à Luc Chatel dans un courrier qui lui a été adressé rue de Grenelle. Fin novembre, le ministre avait présenté un projet réformant à la fois le système d’évaluation des enseignants et les critères de l’évolution de leur carrière et de leur rémunération. Si le système actuel s’avère souvent inégalitaire, arbitraire et peu transparent, celui que projette le ministère l’est encore davantage.

Une concertation dans la précipitation

Le SNUipp reproche notamment « l’absence de la dimension de conseil et d’accompagnement des enseignants, l’alignement des carrières par le bas, les modalités d’avancement remises entre les seules mains du supérieur hiérarchique et ce sans transparence ». Le syndicat précise que les rencontres bilatérales proposées aujourd’hui « relèvent plus de la précipitation que d’une réelle volonté de discussion constructive » et estime que « les conditions d’une concertation sereine et constructive » ne sont pas réunies.

D’autres bases pour un vrai dialogue

Pour autant, le SNUipp laisse la porte ouverte au dialogue. La mise en oeuvre de nouvelles modalités d’évaluation n’entrera en vigueur qu’au 1er janvier 2013.« Il est encore possible de remettre totalement à plat ce chantier, tant il est vrai que le dispositif actuel d’évaluation des enseignants est loin d’être satisfaisant et nécessite de réelles améliorations ». Le secrétaire général du syndicat demande au ministre « de retirer les actuels projets de texte et de mettre en place un véritable processus de discussions concernant l’évaluation des enseignants et leur déroulement de carrière ». Il estime aussi que « la remise à plat de la formation initiale et continue des enseignants doivent être au cœur de toute évolution ».

PDF - 47.4 ko
Courrier du SNUipp-FSU à Luc Chatel

 

23 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.