www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CAPD - CTSD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
5 décembre 2011

CAPD du 1er décembre : compte-rendu

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de la délégation du personnel du SNUipp-FSU92 concernant la CAPD du 1er décembre.

Stages de formation continue :

- Quelques statistiques : 33 stages proposés au plan de formation, 11 annulés. La plupart du temps faute de candidats, d’autres ne sont pas complets. 255 enseignants ont été retenus pour des stages à remplacement M2.

- Les délégués du personnel se sont inquiétés d’un possible manque d’étudiants pour remplacer les titulaires en stage, comme cela fut le cas l’an dernier, où 5 stages avaient dû être annulés après CAPD. L’administration s’est engagée à pallier à d’éventuels désistements d’étudiants par l’affectation de brigades. Une semaine de double commande est prévue courant décembre. Le SNUipp-FSU a demandé que la brigade départementale puisse à nouveau servir à remplacer des stages de formation continue, comme c’était le cas jusqu’à l’an dernier, afin de permettre, entre autres, à des collègues à temps partiel, ou remplaçants, de partir en stage. L’administration est prête à étudier la question pour le plan de formation de l’an prochain.

- La délégation du SNUipp-FSU est intervenue sur plusieurs situations individuelles et au sujet du stage intitulé « Aide aux élèves en difficulté ». Un certain nombre de collègues a été écarté de ce stage sous le motif « n’enseigne pas à Clichy ». Or rien dans le PDF n’indiquait que cela s’adressait aux enseignants de Clichy. L’administration a reconnu le problème. Mais ne peut pas modifier le public de ce stage. L’inspection académique s’est engagée à contacter les collègues qui auraient pu avoir ce stage aux barèmes pour leur en proposer un autre.

- Il n’y aura pas de nouvel appel à candidatures pour les stages qui ne sont pas complets.

- L’inspection académique confirme que les animations pédagogiques ne sont pas décomptées du crédit de formation.

Pour l’analyse que nous faisons du contenu des stages, de la formation continue, lire la déclaration préalable.

Questions diverses :

- Délais : Suite à notre remarque quant aux délais souvent très (trop !) longs pour les réponses aux collègues mais très (trop !) courts pour l’envoi des demandes des collègues, l’administration tente d’améliorer ces 2 points.

- CAFIPEMF : Au total, 35 des 48 sujets de mémoire de CAFIPEMF ont été retenus pour l’année scolaire. La composition du jury nous a été clarifiée. L’Inspecteur d’Académie a demandé aux ATICE de présenter le CAFIPEMF. Les IEN des circonscriptions déficitaires en maîtres formateurs ont sollicité certains collègues pour les inciter à le passer.

- Protocole d’évaluation GS/CP (dispositif DIPALE) : L’IENA ne voit aucun problème quant à ces évaluations, tant sur le fond que sur la forme. Le SNUipp-FSU a rappelé sa position à ce sujet (cf. notre site http://92.snuipp.fr/spip.php ?article1404).

- Protocole expérimental d’évaluation d’école : l’inspection académique rappelle que ce dispositif n’est possible qu’avec l’accord et la participation des collègues, puisqu’il doit se situer dans le cadre d’un diagnostic partagé. Une IEN rappelle que l’objectif est d’améliorer les pratiques des équipes et doit être un plus pour l’école. L’administration s’est engagée à faire un bilan de cette expérimentation. Le SNUipp-FSU rappelle que les réformes subies par l’école ces dernières années, en particulier depuis la mise en place de l’aide personnalisée, ont beaucoup empêché le travail en équipe, par manque de temps collectif notamment. N’hésitez pas à nous contacter s’il y a une quelconque pression sur votre équipe. Nous sommes déjà intervenus pour une école avec succès.

- Circulaire départementale sur les postes adaptés : Le SNUipp-FSU a fait état de problèmes de délais entre la circulaire départementale et la circulaire rectorale (cf. plus haut). L’inspection académique publiera un rectificatif des dates sur Iprof, afin que tous les collègues qui en ont besoin puissent faire la demande. Une IEN est en charge du dossier « postes adaptés ». Elle souhaite rencontrer les collègues faisant une demande pour pouvoir les suivre. A la crainte exprimée par les délégués du personnel que les dossiers soient l’objet d’un « filtrage », l’Administration a répondu que son objectif était d’améliorer le système, et de s’assurer que les dossiers soient effectivement complets avant de les communiquer. Aucun dossier arrivé complet au rectorat avant le 13 janvier ne pourra être refusé.

- Etat des lieux des ZIL et des brigades : A ce jour, ce sont 50% des ZIL qui sont sur des remplacements de plus de 2 semaines, ce qui, selon les dires de l’administration, n’est pas différent des autres années. Pourtant le manque de remplaçants dans les écoles se fait cruellement sentir !L’inspection académique n’est pas en mesure de fournir à la délégation du personnel un état précis des non remplacements.

- Indemnités ZIL et BD : des collègues n’ont pas encore reçu leurs ISSR. Elles devraient être versées sur les payes de décembre ou janvier

- Pass Education : L’inspection académique est en contact avec le service d’action culturelle du rectorat. Il n’existe pour l’instant pas de réponse du ministère sur cette question. En parallèle de notre demande, le SNUipp-FSU est intervenu au niveau du ministre pour en faire la demande.

- Règlement intérieur départemental : Nous avons interrogé l’administration sur l’obligation des écoles à prévenir immédiatement les familles en cas d’absence de l’enfant qui figure dans le règlement type départemental, ce qui est irréalisable. Selon l’administration, ce n’est pas un problème propre au département. Elle ne propose donc pas de réponse à l’heure actuelle mais en informe l’Inspecteur d’Académie pour éventuellement soulever le problème au niveau ministériel.

- Formulaire de déclaration d’accident scolaire : nous avons demandé des explications sur les raisons qui justifieraient que les collègues aient à communiquer le numéro d’assurance personnelle, en rappelant que dans les situations d’accident scolaire, c’est l’Etat qui se substitue à l’enseignant. Nous nous sommes étonnés de plus que ce dernier soit qualifié d’ « agent » plutôt que d’ « enseignant ». L’administration va s’adresser à ses juristes pour expliquer ces modifications du formulaire.

 

7 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.