www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 octobre 2011

Audience IA et SNUipp-FSU 92 concernant les attentes, demandes, injonctions faites aux collègues par leur hierarchie

Comme annoncé dans notre dernière circulaire, le SNUipp-FSU92 a demandé une audience auprès de l’Inspecteur d’Académie sur « la manière dont sont transmises les attentes de l’administration ».

Comme annoncé dans notre dernière circulaire, le SNUipp-FSU92 a demandé une audience auprès de l’Inspecteur d’Académie sur « la manière dont sont transmises les attentes de l’administration ». En effet, les collègues nous contactent régulièrement pour nous signaler que le mode injonctif est de plus en plus utilisé par la hiérarchie. Ce sentiment est d’ailleurs remonté fortement lors des 17 réunions d’information syndicale organisées en ce début d’année.

Nous avons donc été reçus le mardi 11 octobre par l’Inspecteur d’Académie accompagné de Mme Quillien (IENA) et Mme Beulze (Secrétaire Générale). Nous sommes intervenus sur le climat général qui pèse sur les collègues, les demandes de plus en plus pressantes et oppressantes, sur la confiance qui a été perdue entre les collègues et leur hiérarchie et sur la mise en doute du professionnalisme des enseignants. Nous avons bien précisé que ce sentiment était général et qu’il était ressenti sur tout le département.

Nous avons abordé les points suivants :

La mise sous pression : les mails à répétitions arrivent dans les écoles, suivis très souvent de coups de téléphone rappelant voir anticipant les dates butoir. Nous avons dénoncé une véritable mise sous pression, notamment sur la question de base élève. L’Inspecteur d’Académie nous a répondu que le ministère avait imposé des dates butoirs, que « tout le monde était sous pression » y compris lui-même.

Les outils imposés : certains outils (livret de circonscription, évaluation de grande section, dépistage systématique des TSA par des enseignants) sont présentés comme obligatoires dans certaines circonscriptions alors qu’ils sont mis à disposition des collègues. Nous avons souligné que ce n’est pas forcément la bonne manière de procéder d’autant que certains outils peuvent s’avérer être pertinents et une réelle aide pour les collègues. L’Inspecteur d’Académie a entendu nos remarques et était d’accord avec notre analyse.

La transmission orale : Le SNUipp-FSU92 a demandé à l’Inspecteur d’Académie qu’à la suite de chaque réunion de directeurs un compte rendu écrit et signé par l’IEN soit transmis aux collègues de la circonscription afin que tous disposent des mêmes informations. Il comprend notre revendication et n’y est pas hostile.

Les ZIL et les Brigades malmenés : nous avons rappelé que nous l’avions déjà interrogé sur cette question. L’Inspecteur d’Académie a annoncé que cette année, le remplacement serait compliqué et que des choix ont été faits. Pour autant les collègues n’étant pas des pions, il a reconnu qu’il y a eu un défaut d’information et d’explication qu’il déplore. Nous avons signalé que les difficultés se faisaient déjà ressentir dans les circonscriptions et que partout des enseignants absents n’étaient pas remplacés, information qu’il semblait ignorer.

Les animations pédagogiques :

* Des circonscriptions où la totalité du contenu des 18 heures d’animations pédagogiques est imposée, ce qui démontre un manque de confiance aux collègues qui choisissaient en fonction de leurs besoins de formation.

* Les conférences dont ni la date, ni l’horaire, ni le lieu ne sont connues.

Mme Quillien (IENA) en charge de ce dossier nous a dit qu’elle allait faire le point avec les IEN concernés. Elle envisage des délais minimums pour informer et précise que les collègues concernés par une information trop tardive ne seront pas pénalisés.

Récupération des heures de réunions d’information syndicale : nous avons dénoncé le fait que certains IEN se permettaient d’interdire les collègues de récupérer sur certaines animations pédagogiques, malgré le cadre départemental qui a été posé. L’Inspecteur d’Académie a soutenu ses IEN en disant qu’ils pouvaient avoir des raisons liées au pilotage de la circonscription, mais qu’en tout état de cause s’il y avait des difficultés quelque part, que nous n’hésitions pas à le tenir informé.

Nous ne manquerons pas de rappeler systématiquement les engagements pris et les manquements à la procédure retenue.

Des collègues mal reçus par leur administration : certains collègues qui appellent dans les services de l’IA se voient parfois mal reçus, obtiennent des réponses inexactes ou pas de réponse du tout. Mme Beulze (secrétaire générale) a répondu qu’il s’agissait d’un problème fonctionnel à améliorer et qu’elle y travaillait.

Obligation de réserve : certains IEN détournaient le cadre des obligations des fonctionnaires en ce référant à une « obligation de réserve », alors que celle-ci n’est nullement mentionnée dans le loi du 13 juillet 1983. L’Inspecteur d’Académie a lui-même confirmé que cette obligation de réserve n’était pas inscrite dans un texte, que c’était une construction jurisprudentielle et que seul un juge pouvait prendre une décision dans ce cadre. Jusqu’à maintenant les décisions n’ont concerné que des fonctionnaires d’autorité et les hauts fonctionnaires.

Cette audience nous a permis de faire remonter un certain nombre de situations, mais surtout de faire part à l’Inspecteur d’Académie du climat qui règne dans les écoles. Continuez à nous interpeler quand cela est nécessaire. Le SNUipp-FSU92 est intervenu aujourd’hui et continuera d’intervenir à chaque fois qu’un enseignant subira des pressions.
Notre hiérarchie ne peut imposé à tout va, il y a des textes nationaux qui cadre le fonctionnement des écoles, ainsi que les droits et devoirs des personnels, et nous tenons à rappeler que sans écrit il ne peut y avoir d’obligation.

Enfin, si vous êtes convoqué par votre IEN ou si vous demandez une audience, vous avez le droit d’être accompagné par un délégué du personnel. Nous conseillons toujours de ne pas aller voir seul votre IEN.

Des annonces ont été faites par l’Inspecteur d’Académie, nous espérons qu’il ne s’agit pas que de belles paroles prononcées pour apaiser la situation mais d’une réelle volonté d’apaiser les relations entre les enseignants et l’administration. Soyez assurés que nous ne manquerons pas de lui rappeler ces propos et que nous vous tiendrons informés.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.