www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Hauts de Seine

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 juin 2011

La pub qui masque les suppressions

Le Ministère a lancé mercredi 1er juin une campagne publicitaire annonçant 17 000 recrutements. Une opération destinée à masquer près de 34 000 suppressions de postes. Le solde reste largement négatif, plus de 16 000 enseignants manqueront à l’appel à la rentrée.

1,3 millions d’euros c’est ce que va coûter à l’Etat la campagne de communication lancée hier mercredi 1er juin par le Ministère de l’éducation nationale pour annoncer le recrutement de 17 000 enseignants, personnels administratif et médical pour la rentrée 2011. Cette opération publicitaire présentée par le directeur de cabinet de Luc Chatel la veille de son lancement, s’adresse aux étudiants de M1 (bac+4) qui souhaitent intégrer l’éducation nationale et qui peuvent s’inscrire aux concours jusqu’au 12 juillet. Sur les 17 000 postes, 3 000 postes d’enseignant sont proposés pour le primaire et 8 600 pour le second degré. "Le ministère de l’Education nationale est le premier employeur de France et le premier recruteur de France ", a fièrement indiqué le directeur de cabinet. Il omet de dire que le MEN est aussi un des plus gros suppresseurs de postes du pays puisqu’il en supprime près de 34 000 et que compte tenu des recrutements annoncés, ce sont plus de 16 000 enseignants qui manqueront à l’appel le jour de la rentrée dont près de 9 000 dans le primaire.

Cette campagne qui cherche à redorer le blason d’un ministère faucheur d’emplois apparait comme une opération publicitaire destinée à masquer les suppressions massives. Dans le primaire les 3 000 recrutements annoncés font pâle figure à côté des 7 000 de 2009 et des 7 000 de 2010.

 

31 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP92 3 bis rue Waldeck Rochet 92000 Nanterre - tél : 01 47 24 16 40 - Fax : 01 47 25 52 49 - FACEBOOK - snu92@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Hauts de Seine, tous droits réservés.